PvB/PNRFO <p>Découvrez le territoire des Lacs et du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, pour vos vacances ou un weekend, avec des hébergements à taille humaine.<br />
Pour vous : 3 lacs (Orient, Temple, Amance), près du Lac du Der, ports de plaisance, loisirs nautiques, voile, kite-surf, motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche, baignade.<br />
Un cadre naturel exceptionnel : forets profondes, étangs, randonnée à pied, à cheval, en vélo.<br />
Plus de 265 especes d'oiseaux, migration des grues, cygogne noire, observatoires.<br />
Une terre d'histoire, voies romaines, Templiers, sculpture Renaissance, musée Napoléon, ecomusée.<br />...</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Le Balcon du Parc est une route touristique permettant de découvrir le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient.</p> Gary Rodgers <p>Coucher de soleil sur le Lac d'Orient.<br />
En mémoire d'Alan Oswald Rodgers, Néo-Zélandais, pilote de Lancaster (1923-1944).</p> Anne villaumé / PNRFO <p>Pour la construction du nouvel observatoire du Lac du Temple, une technique respectueuse de l'environnement a été utilisé, le débardage.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>200 étangs au moyen-âge, aujourd'hui près de 70. Tous privés, certains sont accessibles en restant sur les chemins de randonnée.</p> PvB/PNRFO <p>
	Le Lac Orient, un des trois Lacs de la Forêt d'Orient. Image prise au mois de juin, le niveau de l'eau étant assez haut.</p> PNRFO <p>Ici une Caloptéryx Vierge. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Les larves muent plusieurs fois avant de sortir au grand air pour devenir des libellules... </p> Ludovic Thiérard <p>
Pont donnant accès à l'entrée par la grille d'honneur du Château de Brienne</p> Ange Franquin <p>Port de plaisance de Mesnil Saint-Père. Lac d'Orient.</p> Jean-Marc Cambuzat <p>Port-Dienville, pour tous les passionnés de vitesse nautique, jet-ski, ski-nautique, bateaux à moteur...</p> PvB/PNRFO <p>Au point de vue du Croît, une table d'orientation avec des vues imprenables sur la Champagne humide, avec ses lacs, forêts et champs.</p> Ange Franquin <p>Le lac d'Orient: loin du bruit des moteurs...vive la voile sur toutes ses formes.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>Les lacs du PNR de la Forêt d'Orient atteignent des niveaux différents dans l'année, il n'est donc pas rare de croiser des arbres immergés sur les berges.</p> PvB / PNRFO <p>Cet itinéraire de 42 km relie Troyes aux lacs, presque entièrement sur chemins protégés.</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Grands Lacs, forêts majestueuses, étangs, rivières, faune sauvage, prés et champs, grandes cultures, vignoble, plateaux et rivières, architecture à pans de bois, …</p>

Les bâtons de confréries de Trannes

Sites à découvrir / à visiter > Sites culturels/musées/patrimoine bâti > 40 chefs d’œuvres

Eglise Saint-Michel
Rue Saint-Michel
10140 Trannes
Latitude: 48.301210
Longitude: 4.586690
Google Streetview

Presentation

Nous sommes une ribambelle de bâtons de confréries. Il faut nous imaginer en procession. Au moment des rogations tout particulièrement (les trois jours qui précèdent la fête de l'Ascension). M. le curé, les enfants de chœur et les fidèles partaient alors de l'église vers la campagne pour demander à Dieu la protection des moissons à venir. C'était un vieux rite païen christianisé. Mais dans cette société ancienne il n'était pas question de défiler dans le désordre. Dans cette paroisse comme dans toutes celles du royaume, les chrétiens pouvaient pour des raisons diverses : activité professionnelle, démarche pieuse, ou plus simplement appartenance à un quartier, adhérer à une confrérie. Chacune avait un saint protecteur : saint Nicolas (pour les enfants), saint Michel (le saint patron de cette église l'était aussi des gendarmes), la vierge Marie (pour les jeunes filles), le Saint-Sacrement (pour les personnes très pieuses)…. Chacune tenait à avoir un bâton, dans l'église ce bâton désignait l'emplacement où s'asseyaient les confrères et lorsqu'une procession s'ébranlait c'était derrière ce bâton, décoré de couronne et de bougies que les membres se groupaient. Souvent on payait une petite cotisation et avec cet argent on louait la place assise pour l'année dans l'église, on pouvait aussi aider un confrère dans la difficulté, s'occuper de ses obsèques et faire dire des messes pour le salut de son âme, ou bien encore commander un nouveau bâton plus à la mode… c'est ce qui explique qu'il y en ait de plusieurs époque (du 16e au 19e siècle).


Prix et dates

Accès libre

Variable selon la saison. Vous pouvez contacter l'Office de tourisme intercommunal via info@pnrfo.org

Coordonnées

Les bâtons de confréries de Trannes
Rue Saint-Michel
10140 Trannes

M. SCOHY

Tel 03 25 92 72 71
Mail info@pnrfo.org