Accusations d’agression contre Mimie Mathy : la « victime » brise le silence !

© TF1
publicité

Un jeune homme vient de porter plainte contre Mimie Mathy pour l’avoir agressé dans un supermarché. Des accusations qui mettent la comédienne dans une situation embarrassante… 

Vendredi dernier, des révélations sont tombées comme quoi Mimie Mathy aurait violemment agressé un jeune homme dans un supermarché. Aujourd’hui, il a été prouvé que ces accusations ne sont que de simple imposture. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

Un témoignage qui crée la polémique

Le témoignage de cet individu a vite créé le buzz sur Twitter. Vendredi dernier, la nouvelle est vite devenue virale sur le fameux réseau social à l’oiseau blanc. Il s’agit du témoignage d’un jeune homme qui raconte avoir été agressé par Mimie Mathy dans une grande surface. La victime souligne avoir croisé l’actrice vers le début de l’année 2019 dans un supermarché situé dans le

Cap d’Agde. 

publicité

« Je viens vers elle pour lui dire bonjour lorsque la garce me répond “quoi ?” sur une note d’agressivité. Je voulais simplement vous demander si vous êtes bien Mimi Mathy. Elle ne me laisse même pas terminer ma phrase et répond : “Oui c’est moi, mais toi ferme ta gueule. Tu ramènes personne ici sinon tu vas en prendre dans les couill** » aurait rétorqué l’interprète de Joséphine Ange gardien.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Selon les révélations de la victime, la comédienne de 64 ans a carrément perdu les pédales. Comme le souligne le jeune homme prénommé Lucas : » Elle brandit un paquet de papier toilette dans ses mains et commence à me menacer (…) ». Des déclarations qui n’ont pas tardé à susciter de vives réactions sur Twitter.

publicité

Des déclarations « bidons »

Face à l’ampleur de la polémique, Lucas a finalement pris la parole. Il a alors avoué que son histoire n’était que pur mensonge. « Le thread est faux. N’allez pas vous en servir de prétexte pour l’attaquer dans la rue si jamais vous la croisez », a-t-il expliqué. Et le jeune homme de conclure : « On a bien rigolé, mais quand même ». Pas sûr que la principale concernée ait apprécié ce canular…

publicité