Affaire Jubillar : Cédric Jubillar connaît enfin son sort

La justice a mis en examen Cédric Jubillar depuis juin 2021 pour le meurtre de sa femme. De ce fait, ses avocats ont travaillé dur pour une requête de libération de leur client. Cependant, la Cour de cassation de Toulouse aurait rejeté la demande et le jeune homme connaît enfin son sort.

La Cour de cassation rejette la requête

Déjà le 4 juillet 2022, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Toulouse a fait part d’une décision. Ils ont décidé que Cédric Jubillar devait rester en prison jusqu’à la fin de l’affaire. Toutefois, ses avocats ont continué à persévérer pour libérer leur client. Ils ont jugé « vide » le dossier d’accusation contre leur client les conduisant à faire cette requête.

Ainsi, leur requête a obtenu une suite le 30 septembre dernier. En fait, la Cour de cassation a répondu à leur demande d’une manière négative. Ainsi, Le Parisien rapporte que la Cour a refusé la remise en liberté du jeune homme. La Cour a alors déclaré :

« Après avoir examiné tant la recevabilité du recours que les pièces de procédure, la Cour de cassation constate qu’il n’existe, en l’espèce, aucun moyen de nature à permettre l’admission du pourvoi. En conséquence, la Cour déclare le pourvoi non admis. »

Cédric Jubillar aurait trouvé son sauveur

Pourtant, les avocats de l’inculpé ont déjà trouvé une solution auprès d’un propriétaire pour loger l’intéressé après sa libération. Ce propriétaire a même tenu à expliquer les raisons pour lesquelles il a accepté cela. Ainsi, il a déclaré au micro du Parisien : « Je leur ai demandé pourquoi Cédric n’était pas libéré sous contrôle judiciaire. Ils m’ont répondu qu’il ne disposait alors d’aucune possibilité d’hébergement en dehors du Tarn. Or, il se trouve que je suis propriétaire d’un petit immeuble qui comporte un studio dont les locataires venaient de prendre congé. J’ai proposé à ses avocats de mettre mon appartement à disposition de Cédric Jubillar, ceci à titre gracieux. »

Ce propriétaire du nom de Christophe juge Cédric Jubillar comme « un peu perdu, pas très malin, en demande d’attention et d’affection. » Dans tous les cas, même incarcéré, la justice considère toujours Cédric Jubillar comme présumé innocent.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées