Agathe Auproux victime de discrimination à cause de son cancer : elle témoigne…

© Yahoo actualités
publicité

Agathe Auproux a décidé de briser le silence concernant la discrimination dont elle a été victime, en raison de son cancer. La rédaction de Lacs champagne vous dit tout !

Très active sur les réseaux sociaux, Agathe Auproux n’hésite pas à partager de ses nouvelles avec ses abonnés. L’ex-chroniqueuse de Cyril Hanouna s’est confiée cette semaine sur la discrimination dont elle a été victime à cause du cancer. La jeune femme est revenue sur ses souffrances. Zoom sur ce témoignage poignant.

publicité

Un combat qui lui tient très à cœur

Agathe Auproux s’est fait connaître du grand public grâce à l’émission TPMP. La chroniqueuse de 29 ans a par la suite rejoint la bande de Baba dans Balance ton post avant de s’en aller pour voguer vers de nouveaux horizons. Malgré tout, la célébrité compte bientôt faire son retour à l’écran. Comme elle l’a confié sur Instagram, même si ses projets restent « encore confidentiels ».

Dans une récente publication, l’ancienne collègue de Cyril Hanouna souligne : « C’est pour septembre prochain. Je serais seule aux commandes d’une émission ». La principale concernée n’a cependant pas fourni davantage de précisions sur le sujet. Le suspense est donc entier.

publicité

Il y a 3 ans, la jolie brune avait révélé qu’elle était atteinte d’un cancer. « Les personnes qui souffrent d’un cancer aujourd’hui sont complètement isolées », avait-elle déclaré sur la Toile. La jeune femme enchaîne en évoquant son combat contre le cancer. « La cicatrice laissée par mon cathéter symbolise ma victoire contre le cancer ».

« Ils se disent que je peux mourir à tout moment »

Agathe Auproux se livre ensuite sur son désir de devenir propriétaire d’un appartement lorsqu’elle avait moins de 30 ans. Mais procéder à une telle acquisition n’était pas chose aisée pour la jeune chroniqueuse. Les habitations étaient chères dans la capitale et elle devait donc demander un prêt pour pouvoir réaliser son rêve.

publicité

Hélas, les établissements bancaires lui ont tourné le dos à cause de la maladie dont elle a souffert. « C’est tellement discriminant », s’est-elle indignée en revenant sur ce sujet. Et la principale intéressée d’ajouter : « Parce que j’étais atteint d’un cancer à 27 ans et que j’étais en rémission complète, je représentais un risque pour les assurances. Ils se disent que je peux mourir à tout moment, et que je risquais donc de ne pas les rembourser dans quelques années ». Une injustice totale !

publicité