Albert de Monaco inquiet pour Charlène : un virus mortel en cause…

© Histoires royales
publicité

Difficile pour le Prince Albert II de cacher son inquiétude concernant son épouse, Charlène de Monaco. Un virus mortel serait derrière ces angoisses. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

À peine le Prince Albert II a abandonné sa femme Charlène de Monaco après une brève visite en Afrique du Sud qu’il doit s’inquiéter pour la princesse. Et pour cause…

publicité

Le « C.1.2 » menace l’Afrique du Sud

Le Prince Albert II s’est rendu au chevet de sa femme en Afrique du Sud il y a quelques jours, à la suite de son opération. Pour rappel, Charlène de Monaco a dû se faire opérer pour la troisième fois à cause d’une infection ORL. Depuis, elle est en convalescence dans son pays natal. Heureusement, elle a pu profiter de promptes retrouvailles avec son mari et ses enfants, pour l’aider à surmonter cette épreuve. Mais alors qu’elle s’est remise de cette intervention, une autre maladie met de l’ombre au quotidien de la première dame.

La tragédie en question n’est autre que le variant Sud-Africain du Coronavirus, baptisé « C.1.2 ». Selon le journal Le Monde, cette mutation du virus serait aujourd’hui surveillée de très près par les experts. Ce virus présente un taux de mutation dangereux, dont la fréquence a anormalement augmenté au cours des derniers mois. C’est en tout cas ce que rapporte l’Institut national des maladies transmissibles d’Afrique du Sud (NICD). De quoi inquiéter au plus haut point le frère de Caroline.

publicité

Le Prince Albert II en panique

Aux dernières nouvelles, ce virus qui menace Charlène de Monaco ne serait présent qu’à un faible taux. Quoi qu’il en soit, son évolution relève encore du mystère. « À ce stade, nous ne disposons pas d’informations expérimentales pour confirmer la réaction du virus, en matière de sensibilité aux anticorps », avance Penny Moore.

publicité

La scientifique qui travaille au NICD enchaîne en expliquant : « Nous restons confiants sur le fait que les vaccins distribués en Afrique du Sud vont nous aider à nous protéger contre les formes graves de la maladie et la mort », affirme-t-elle. Le Prince Albert II, qui a contracté la Covid-19 l’année dernière, serait en panique, craignant le pire pour son épouse.

publicité