Albert de Monaco menacé ? Un cousin annonce être l’héritier légitime du trône !

© Getty images
publicité

Albert de Monaco risque-t-il de perdre son titre de souverain de la Monarchie ? Un cousin du prince clame haut et fort qu’il est l’héritier légitime du trône. Le point à travers cet article !

Albert de Monaco doit-il se faire des soucis ? Alors que sa femme Charlène de Monaco est retenue depuis plusieurs mois loin de Monaco ; le prince doit composer avec un nouveau coup dur. Un de ses cousins éloignés déclare que sa famille aurait dû hériter du trône à la place des Grimaldi

publicité

Louis de Causans fait une importante déclaration

Alors que Charlène de Monaco ne cesse de créer le buzz suite à son absence prolongée en Afrique du Sud, voilà que son mari suscite à son tour la polémique. Le Prince Albert II ne serait-il pas l’héritier légitime du palais ? C’est en tout cas ce qu’avance son cousin éloigné, Louis de Causans.

À l’occasion d’une entrevue menée par nos confrères du Parisien, le quadragénaire a confié les motifs de sa requête. Celle d’une indemnisation de 351 millions d’euros auprès de l’État français. Une demande en rapport avec la réparation d’une spoliation vieille d’une centaine d’années…

publicité

La France serait ainsi à l’origine d’un « tour de passe-passe » qui a eu lieu en 1919. À l’époque, le Prince Albert Ier était à la tête du Rocher avec son fils unique, Louis (futur Louis II) qui n’a pas eu d’enfant. La Monarchie redoute de voir Monaco aux commandes d’une autre dynastie descendante du prince Honoré III. L’Hexagone refuse de prendre part dans cette affaire houleuse et menace d’annexer le Rocher si les termes de succession ne sont pas changés.

L’affaire monte en justice

Finalement, un héritier illégitime aura le droit de monter sur le trône. Ce qui tourne a l’avantage de Louis, père de Charlotte (née en 1989). Une fille qu’il a eue avec une hôtesse prénommée Marie-Juliette Louvet. Charlotte est adoptée à l’époque où la France est présidée par Raymond Poincaré. La branche allemande se retire. Il ne restera plus que la troisième branche descendant d’Honoré III, celle de Louis de Causans.

Le titre du souverain de Monaco échappe à l’époque au comte Aynard de Chabrillan. L’arrière-arrière-grand-père de Louis a tout tenté d’antan pour rétablir sa lignée. Dans les années 50, l’arrière-grand-mère de Louis de Causans, la comtesse Anne-Marie de Caumont La Force, avait également fait part de sa colère. Cette dernière a haussé le ton dans les rues de Monaco, clamant haut et fort qu’elle était l’héritière légitime. 

publicité

À l’issue de ces manifestations, la comtesse a été virée par Rainier, le père d’Albert, Caroline et Stéphanie. En 2019, Louis de Causans a monté l’affaire en justice avant d’être débouté par la justice administrative pour insuffisance de preuves.

publicité