Albert de Monaco rongé par la solitude à Tokyo : la trahison épique de Charlène !

© Voici
publicité

C’est rongé par la solitude qu’Albert de Monaco a procédé il y a quelques jours à son voyage pour Tokyo. L’héritier du trône s’est rendu sur place pour soutenir les athlètes monégasques dans le cadre des Jeux olympiques.

Le Prince Albert II aurait eu du mal à encaisser l’absence de sa femme, Charlène de Monaco, aux JO de Tokyo. Pour rappel, la Première Dame du Rocher est toujours bloquée en Afrique du Sud en raison de ses problèmes de santé. Le frère de Caroline s’est donc senti « trahi ». On vous dit tout ! 

publicité

Un couple au bord de la rupture ?

Aux dernières nouvelles, le Prince Albert II se serait ennuyé à mourir à cause de la solitude lors de son voyage à Tokyo. En effet, sa chère et tendre épouse n’était pas à ses côtés pour l’occasion. Cette dernière est toujours retranchée en Afrique du Sud, son pays natal, où elle attend une troisième opération chirurgicale à la suite de son infection ORL. Mais pour le souverain du Rocher, cette solitude commence à peser. Cela fait maintenant plusieurs mois que la Première Dame est absente de Monaco.

L’expert Royal, Stéphane Bern, s’est prononcé sur le sujet à l’occasion d’un entretien avec les journalistes de Paris Match. L’expert des têtes couronnées revient sur les motifs de cette absence prolongée de l’ancienne nageuse. Selon le spécialiste, sa maladie n’est pas la seule raison pour laquelle la jolie blonde de 43 ans n’est toujours pas de retour au palais. Le journaliste de 57 ans rapporte des brouilles conjugales au sein du couple princier.

publicité

Le Prince Albert II se sent trahi par sa femme

Au Japon, la solitude est tout simplement insupportable pour le père de Jacques et Gabriella. D’autant plus que les deux amoureux partagent une passion commune pour le sport. Le fait de l’avoir abandonné pour cet événement important est qualifié comme une « trahison » par le prince. Notons que les deux tourtereaux se sont rencontrés en 2000, lors des Jeux olympiques de Sydney. C’est ainsi que leur idylle a commencé.

publicité

La publication indique : « À ceux du Turin, l’hiver 2006, ils ont rendu leur engagement public. Mais au Japon, le Prince Albert II, membre du CIO, s’est retrouvé seul comme jamais » précise Paris Match. Un détail qui ne fait que raviver les rumeurs stipulant que le couple est en crise. À quand les retrouvailles ? Affaire à suivre !

publicité