Albert et Charlène de Monaco « éternels maudits » : le coup raté d’une sorcière

© Paris Match / Madame Figaro
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant le Prince Albert II et sa femme, Charlène de Monaco. Le couple princier serait-il maudit ? Des rumeurs courent sur un supposé coup raté d’une sorcière. On vous dit tout !

S’il y a bien un couple qui est actuellement au centre de l’attention médiatique, c’est bien Charlène de Monaco et Albert II. Selon les bruits qui courent, leur union aurait fait l’objet d’un maléfice. Sortilège, mauvais sort, coup raté d’une sorcière ? La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

« Jamais un Grimaldi ne sera heureux dans le mariage »

Albert et Charlène de Monaco feraient-ils l’objet d’un maléfice ? Il faut dire que la malchance accompagne depuis toujours les Grimaldi. Selon le magazine de France dimanche, le couple serait victime d’un sortilège provenant d’une sorcière du 12e siècle. Une malédiction qui avait déjà créé le buzz l’année dernière suite à une publication du média italien Oggi.

Aujourd’hui, il en est question dans un article publié dans France Dimanche. Si le mariage du couple princier suscite aujourd’hui de vives réactions, des rumeurs courent quant à une éventuelle malédiction. Un mauvais sort qui remonte de l’époque du 13e siècle, lors du règne de Rainier 1er.

publicité

Le fondateur de la dynastie de l’époque avait kidnappé et violé une jeune femme qui a renoncé à ses avances. L’intéressée disposait de certains pouvoirs, que le peuple l’assimilait d’antan à une sorcière. Le clan Grimaldi serait donc maudit. Comme le soulignent nos confrères : « Jamais un Grimaldi ne sera heureux dans le mariage ».

Des faits évidents…

Pour illustrer ses propos, le magazine avance quelques exemples. Le père du Prince Albert a perdu son épouse, Grace Kelly. La princesse avait succombé des suites d’un accident de voiture. Caroline de Monaco quant à elle a perdu le père de ses enfants, Stefano Casiraghi lors d’une course offshore. La mère de Charlotte Casiraghi est également divorcée de son dernier mari depuis plusieurs années.

publicité

Stéphanie de Monaco elle aussi, a rompu son engagement avec son premier mari. Et voilà qu’aujourd’hui, les relations entre l’ancienne nageuse et son mari suscitent des interrogations. Pour rappel, une jeune Brésilienne a récemment affirmé que le Prince Albert II est le père biologique de son enfant. Ce dernier a néanmoins renoncé à procéder à un test de paternité. Ces informations sont néanmoins à prendre avec des pincettes, car pour l’heure, personne ne connaît la vérité au sujet de ce soi-disant maléfice…

publicité