Albert et Charlène de Monaco : un accord a été trouvé concernant leurs jumeaux, décision capitale

Pour le bien de leurs enfants, Gabriella et Jacques, le Prince Albert II et sa femme Charlène auraient pris une décision capitale. De quoi s’agit-il ? La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Une décision importante pour l’avenir des jumeaux

Dans son édition de cette semaine, le magazine Voici met la lumière sur la décision qui a été prise par le Prince Albert II et sa femme concernant les jumeaux. À savoir, Jacques et Gabriella, futurs héritiers de la couronne monégasque. Selon les nouvelles partagées par l’hebdomadaire, l’initiative en question concerne leur éducation. Il y a quelques mois, ils ont fait leur rentrée en CP, en l’absence de leur mère. Pour rappel, Charlène de Monaco était encore retenue en Afrique du Sud à cause de ses problèmes de santé.

La première dame a fait son retour au début de cette semaine après plusieurs mois d’absence. À l’époque, Jacques Grimaldi et sa sœur avaient été scolarisés à l’établissement François d’Assise-Nicolas Barré, à Monaco. C’est sur place qu’Alexandra de Hanovre, la fille de Caroline de Monaco et du prince Ernst August a suivi ses études. Mais depuis le retour de l’ancienne nageuse, une nouvelle décision a été prise.

Charlène de Monaco : retour sous pression

Le couple princier a décidé d’inscrire les jumeaux au Palais pour une question de sérénité. À ce propos, la publication glisse : « Albert II et Charlène estiment qu’à leur âge, les enfants pourraient avoir du mal à suivre un cursus classique sachant qu’ils sont destinés à devenir les souverains de la Principauté ». Toujours selon nos confrères, cette initiative a été prise à l’unanimité par les parents des principaux concernés.

Outre ce dossier concernant le retour de la première dame, une source a fait des révélations fracassantes dans les colonnes de l’hebdomadaire. « La Princesse est sevrée depuis plusieurs semaines. Elle est encore fébrile à l’idée de devoir faire face à la vie qu’elle a fuie en Afrique du Sud, entre les activités protocolaires et la pression », affirme cette source qui s’est livrée sous le sceau de l’anonymat. On apprend également que la belle-sœur de Stéphanie ne supporte pas la fête nationale monégasque, pourtant prévue d’ici quelques jours…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées