Albert II allume un contre-feu : il met la pression sur Charlène pour qu’elle retourne à Monaco

© Histoires royales / Getty images
publicité

Albert II a décidé d’allumer un contre-feu. Alors que Charlène hésite encore à retourner à Monaco, le prince a décidé d’exercer la pression sur sa femme…

Fatigué de l’absence prolongée de Charlène de Monaco, le Prince Albert II a décidé d’allumer un contre-feu dans le but de précipiter le retour de sa femme. Le point à travers cet article !

publicité

« Ce n’est qu’une question de mois… »

Voilà maintenant plus de sept longs mois que Charlène de Monaco n’a pas remis les pieds au Rocher. Pour le père de Jacques et Gabriella, l’attente commence à être insoutenable ! Pour rappel, l’ancienne nageuse est retenue en Afrique du Sud en raison de ses ennuis de santé. Officiellement, la jolie blonde de 43 ans souffre d’une infection ORL. Seulement, cette excuse commence à ne plus convaincre ! 

Les déclarations officielles du Palais visant à rassurer le peuple monégasque ne suffisent pas à apaiser l’inquiétude. Dernièrement, le magazine Le Soir a annoncé : « La Première Dame sera bel et bien de retour en Principauté. Ce n’est qu’une question de mois. Elle ne restera pas longtemps à l’écart des jumeaux », précise la publication. 

publicité

Albert II octroie une nouvelle responsabilité à sa femme

Pour le Prince Albert II, parti en voyage en Tunisie il y a quelques jours pour un sommet sur le climat, il est hors de question de patienter plus longtemps ! Le Palais a donc pris une décision ferme. C’est pourquoi la Première Dame a été désignée vice-présidente de la Croix-Rouge monégasque. Une responsabilité de taille qui devrait lui donner envie de revenir au plus vite au Rocher. 

publicité

Cette nouvelle fonction qui sera désormais endossée par Charlène de Monaco a fait l’objet d’une annonce dans un journal officiel. La mère de famille prend donc la place de Philippe Narmino, qui occupait cette fonction depuis 2014. Pour l’heure, aucune date officielle n’a été évoquée concernant le retour de la princesse au Rocher. Encore une affaire à suivre…

publicité