Albert II : Charlène subit le comportement de certaines « vipères » au Rocher

Alors que Charlène de Monaco est toujours retenue en Afrique du Sud, on apprend aujourd’hui qu’elle a subi le comportement de certaines « vipères » au Rocher. Explications.

Le Prince Albert II aurait mis fin au bonheur de Charlène de Monaco. Une fille extra qui a subi un véritable mal-être au fil des années. Tout cela à cause de certaines « vipères » qui lui ont mené l’existence dure au Rocher. Le point à travers cet article ! 

Charlène de Monaco atteint du « syndrome de la triste princesse »

Selon nos confrères de Elle, certains résidents du Rocher ont confié que Charlène de Monaco souffrait du « syndrome de la triste princesse ». Cette maladie fait qu’une malédiction s’abat sur toutes les princesses qui ont le malheur de se marier avec un membre de la principauté. Plusieurs exemples ont été indiqués pour illustrer ces allégations.

C’est par exemple le cas de Lady Di qui a été anéantie à la suite de l’infidélité du Prince Charles. Le même schéma a été vécu par le Masako du Japon. D’autres exemples viennent cependant contredire ces propos. On peut par exemple citer le cas de Kate Middleton. La jolie brune de 39 ans s’affiche aujourd’hui heureuse et unie avec le Prince William. Une idylle qui dure depuis plus de 15 ans. 

Une autre illustration : le couple que forme Meghan Markle avec le Prince Harry. Les deux amoureux sont d’ailleurs aujourd’hui les heureux parents du petit Archie (2 ans) et Lilibet (4 mois). Une Monégasque a fait l’analyse entre l’ancienne nageuse et la princesse Kelly dans les colonnes du magazine Elle cette semaine. 

« Charlène est une mère extra »

Selon la source : « Charlène de Monaco a eu du mal à trouver sa place au Rocher. Au moins, elle est restée avec Jacques et Gabriella ». Retranchée en Afrique du Sud, la princesse est loin de ses enfants. De quoi enfler la polémique supposant qu’elle est une mauvaise mère. Une intox qu’un proche du Palais a tenu à démentir : « Dès qu’il y a un souci, c’est toujours la maman qui est pointée du doigt. Charlène est une mère extra (…) ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées