Alzheimer : les signes de la maladie pour vous alerter

L’Alzheimer est une maladie mentale qui a de nombreuses conséquences néfastes. Il est à savoir qu’un assez bon nombre de personnes sont atteintes de cette maladie, dont voici les signes d’arrivée.

Une maladie grave : l’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer suit une certaine progression chez le patient. D’abord, elle impacte directement le cerveau. C’est pourquoi elle est connue pour être la première cause de démence et de dépendance chez les personnes âgées. Malheureusement, l’Alzheimer ne peut pas être traitée, ce qui fait qu’elle est compliquée à soigner. Cependant, il existe plusieurs signes qui préviennent son arrivée.

Alzheimer : les cinq signes de son apparition

Cinq signes peuvent en réalité démontrer l’arrivée de cette maladie. Ceux-ci aideront à retarder sa progression grâces à plusieurs moyens.

Les troubles de la mémoire

Il s’agit des signes les plus communs chez les personnes atteintes d’Alzheimer. Il faut donc penser à cette possibilité, surtout lorsque les pertes de mémoire ne sont pas causées par un quelconque accident. Mais il est à savoir que c’est normal d’oublier des petits détails, comme un numéro ou une date d’anniversaire. C’est seulement quand cela devient persistent que ce n’est plus normal. Ou quand la personne éprouve beaucoup de difficultés à apprendre de nouvelles choses.

Les troubles du langage

Près de 900 000 personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer en France ont du mal à s’exprimer aux premiers stades de celle-ci. Il peut s’agir d’une difficulté à prononcer des mots, rendant les phrases incompréhensibles. Le malade va alors utiliser des « mots valises ».

L’apraxie et l’Alzheimer

L’apraxie se définit comme étant un trouble qui se manifeste par l’incapacité d’effectuer certains mouvements pourtant déjà acquis. C’est-à-dire que les patients n’arrivent plus à exécuter des gestes coordonnés tels que l’écriture.

Les troubles émotionnels et affectifs

L’anxiété peut se manifester très rapidement chez la personne atteinte. Elle devient facilement irritée et se met en colère très vite, sans raison valable. Cela se présente très mal pour les proches et l’entourage du malade, qui doivent endurer son humeur morbide.

L’indifférence et l’Alzheimer

L’indifférence est le signe qui attriste particulièrement les proches du malade. En effet, ce dernier ne prend plus de nouvelles d’eux, mais en plus, il ne participe plus aux tâches ménagères. Il reste simplement assis, désintéressé.

Voilà les cinq signes qui pourraient prévenir l’Alzheimer. S’il n’y a pas de raison particulière qui a causé le signe, il faut se préparer à cette éventualité.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées