Amandine Pellissard (Familles nombreuses) en colère : elle exige le renvoi d’un agent de la CAF !

© Femme actuelle
publicité

Amandine Pellissard, la célèbre candidate de « Familles nombreuses, la vie en XXL » bouille de colère ! Elle exige le renvoi d’un agent de la CAF. Et pour cause…

Difficile pour Amandine Pellissard de garder son calme suite au comportement d’un agent de la CAF ! Ce dernier s’est en effet permis d’utiliser ses informations personnelles à des fins privées. La vedette de « Familles nombreuses, la vie en XXL » a décidé de déposer une plainte et réclame au passage son licenciement.

publicité

Une situation scandaleuse

S’il y a bien une personnalité qui est vivement critiquée sur les réseaux sociaux, c’est Amandine Pelissard. Depuis qu’elle a participé à l’émission « Familles nombreuses, la vie en XXL » sur TF1, elle fait l’objet de nombreuses critiques. Le weekend dernier, elle a tenu à briser le silence après avoir été victime d’une usurpation d’identité.

Sur Instagram, la mère de famille raconte avoir été ciblée par un agent de la Caisse d’Allocations Familiales. Ce dernier aurait soutiré des renseignements personnels la concernant avant de les utiliser à des fins privées.

publicité

« C’est tellement scandaleux, intolérable de la part d’une administration comme la CAF », a-t-elle déploré sur la Toile. À la suite de mon discours de ce weekend, la principale concernée a eu un retour de la part d’un protagoniste. Et ce qu’elle va lui dire va la mettre hors d’elle…

Amandine Pellissard montre de quel bois elle chauffe

Selon les explications d’Amandine, l’individu mal intentionné a réagi de la sorte « par simple curiosité ». Mais la mère de 8 enfants ne compte pas rester sans rien faire devant la situation. Elle souhaite poursuivre l’individu pour « excès de curiosité foncièrement malsain ».

Comme le souligne celle qui va bientôt accoucher de son neuvième enfant : « Si ce n’était que de la curiosité, elle aurait pu se contenter de le consulter sur son PC. Mais elle a pris des photos avec son téléphone personnel ».

Et la femme d’Alexandre d’ajouter : « Je n’ai aucune garantie que mes informations personnelles n’ont pas été divulguées. D’autant plus que c’est une personne qui aime a priori fouiner dans la vie des autres… ». Celle qui a usurpé son identité aurait été sanctionnée à la suite de cette affaire. Elle a écopé d’une « mise à pied sans solde ».

publicité

Une punition qu’Amandine estime insuffisante. Comme elle le précise : « Elle n’a même pas été licenciée pour faute grave. La situation a été clairement minimisée ». Raison pour laquelle la mère de famille a décidé de porter plainte et de monter l’affaire en justice. Selon elle, cette personne malsaine n’a pas le droit « d’être en possession de ses informations personnelles ». Affaire à suivre donc !

publicité