Amandine Pellissard (Familles nombreuses) en colère : victime d’un drame, elle sort ses griffes !

©️ Le journal des femmes / Yahoo actualités
publicité

Amandine Pellissard, candidate emblématique de l’émission « Familles nombreuses : la vie en XXL » a décidé de sortir ses griffes suite à un drame dont elle a été victime. Le point à travers cet article !

Difficile pour Amandine Pellissard de contenir sa colère ! La maman de 8 enfants a récemment été victime d’une usurpation d’identité. Une situation qu’elle juge inadmissible ! Voici sa réaction et c’est cash…

publicité

Gros coup dur pour Amandine Pellissard !

Amandine Pellissard est au plus mal ! La mère de famille, qui va bientôt accueillir son 9e enfant, s’est fait connaître grâce au programme-phare de La Six. À savoir « Familles nombreuses : la vie en XXL ». En effet, Amandine s’est fait avoir par un agent de la CAF qui a soutiré des informations personnelles de sa part. L’individu mal intentionné s’est ensuite servi de ces renseignements à des fins privées.

Sur Instagram, la mère de famille a confié : « Un individu a laissé un message sur le répondeur de mon mari. Il expliquait qu’un agent de la CAF avait usurpé mon identité et collecté des informations personnelles pour les diffuser à des fins privées ». « Une violation de mes données personnelles… » s’est-elle indignée.

publicité

« C’est scandaleux… »

Au départ, Amandine Pellissard pensait qu’il s’agissait d’une « plaisanterie de mauvais goût ». Mais devant l’insistance de l’individu, elle a décidé de le recontacter pour en savoir plus. C’est alors qu’elle réalise l’ampleur de la supercherie. Comme le précise la mère de famille : « (…) Il n’y a pas que moi. Il y a d’autres familles qui se sont retrouvées dans le même cas que nous. Des personnes connues, pas connues… ».

L’individu qui a alerté Amandine Pellissard aurait prévenu la CAF afin de prendre les précautions qui s’imposent. À la suite de cette initiative, une « sanction disciplinaire » aurait été décidée. Mais la candidate de M6 regrette que l’établissement n’ait pas pris la peine de la contacter pour lui confirmer cette prise de décision.

publicité

De retour de vacances, la maman de 8 enfants compte bien porter plainte et contacter un responsable au sein de l’agence. Comme elle le souligne : « Je ne vais pas la lâcher, c’est très très grave (…) C’est intolérable, c’est scandaleux », a-t-elle conclu.

publicité