Amandine Pellissard : son budget de courses par mois est hallucinant !

Amandine Pellissard est connue depuis plusieurs années pour sa participation dans Familles nombreuses. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est devenue une star du show. Un jour, dans une vidéo en direct sur Instagram, elle a dévoilé la somme qu’elle dépense quand elle fait ses courses.

Familles nombreuses : un clan très célèbre

Actuellement, TF1 a diffusé la nouvelle émission Familles nombreuses. Désormais, les téléspectateurs peuvent suivre le quotidien de nombreuses familles XXL. Si certaines sont assez privées, d’autres, au contraire, cherchent à attirer l’attention. C’est le cas particulier d’Amandine Pellissard et du reste de son clan. Avec son franc-parler et sa personnalité explosive, elle fait sensation.

Suivie par milliers sur Instagram, sa notoriété s’est vite développée au fil des ans. Et pour rester en contact avec ses fans, Amandine Pellissard se met très souvent en direct et profite de parler un peu plus de son quotidien. D’ailleurs, ce mercredi 12 octobre, dans une vidéo en direct, elle a dévoilé l’énorme somme d’argent qu’elle dépense en faisant ses courses. « Aujourd’hui, c’était pour 700 euros, je crois… », a-t-elle déclaré. Un montant qui n’a pas manqué de blesser son mari, Alexandre.

La mère de famille nombreuse explique aussi que ses courses durent de huit à dix jours. Et voyant la réaction de son époux, elle n’a pas hésité de lui dire que « Tu n’as pas de points (au cœur) quand il s’agit de manger ce qu’il y a dans les placards et le frigo. On voit bien que ce n’est pas toi qui fais les courses. »

Amandine Pellissard : « J’ai toujours eu des problèmes avec le producteur »

Dans une interview accordée à Jordan De Luxe pour Télé-Loisirs, elle s’est exprimée : « Je ne sais pas, on verra si on y retourne la saison prochaine. » Avant d’ajouter qu’elle ne validait pas toujours les conditions de tournage. Puis : « C’est vrai que parfois, en termes de calendrier, on peut se retrouver avec un emploi du temps assez chargé. Et disons qu’il y a des choses qui ne collaient pas forcément… Surtout cet été par exemple, si votre enfant est malade. Il faisait très chaud, c’était la canicule au mois de juin », dit-elle.

« Et une chose très simple. Nous avions quatre ou cinq séquences à faire dans la journée. On ne pouvait en faire que deux dans la journée. Et c’était un problème. Mais je veux que mes enfants aient un rythme normal, des heures de repas. Ils ne peuvent pas nous forcer à faire les séquences, mais il y a eu des malentendus » souligne-t-elle encore.

Enfin, « J’ai toujours eu des problèmes avec le producteur. Mais quand quelque chose ne va pas dans la production, je ne vais pas pouvoir y faire quelque chose, ça part en vrille », conclut-elle.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées