Aspa, ASH, ALS… De quelles aides les retraités peuvent-ils disposer ?

APL ET ASH ASSURENT LE LOGEMENT

Les retraités peuvent demander un certain nombre d’aides financières, dont certaines sont assez ignorées. L’aide la plus connue est sans doute l’allocation logement (APL ou ALS). Une aide que la Caisse d’allocations familiales ou la Mutualité sociale agricole peuvent verser aux retraités sous certaines conditions. Ce soutien financier donne le feu vert à la réduction des frais de location. Les Conseils Départementaux peuvent également intervenir via l’Affectation d’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH). Cela pour prendre en charge entièrement ou partiellement les charges liées aux seniors. À noter qu’il s’agit ici des seniors qui vivent en institution (Ehpad) ou en famille d’accueil.

Pour intégrer l’ASH, vous devez remplir toutes les conditions suivantes :

  • avoir plus de 65 ans (ou plus de 60 ans si vous êtes déclarés inapte au travail) ;
  • réside de façon stable et régulière en France, c’est-à-dire constante depuis plus de 3 mois (si les personnes âgées sont étrangères, elles doivent aussi disposer d’un titre de séjour en cours de validité) ;
  • avoir des ressources inférieures au coût du logement ;
  • en cas de séjour en famille d’accueil, celle-ci doit être agréée par le département.

APA subventionne la perte d’autonomie.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie assure, selon l’ âge et la perte d’autonomie, soit le paiement des frais de logement des retraités, soit les dépenses au niveau des établissements médico-sociaux. C’est une aide dont seules les personnes ayant plus de 60 ans ayant perdu l’autonomie peuvent tirer avantage. Il faut souligner qu’avec L’APA, il n’y a aucune récupération des sommes reçues, que ce soit durant la vie ou après le décès du bénéficiaire.

L’Allocation de Solidarité aux Personnes âgées (ASPA) soutient également financièrement les retraités de plus de 65 ans qui ont de faibles ressources. De 916,78 € par mois pour un célibataire ou 1.423,31 € pour un couple, le montant de l’ASPA est égal à la différence entre ce chiffre et le montant des revenus par mois. Après le décès du retraité, il est possible de reprendre l’argent versé auprès de l’Aspa.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées