Bernard Tapie plus fortuné qu’on ne le croit : premières révélations sur son héritage

Visiblement, Bernard Tapie serait bien plus fortuné qu’on ne le croit. Voici les premières révélations au sujet de l’héritage du défunt homme d’affaires « incapable de déshériter ses enfants ».

Bernard Tapie est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 78 ans. L’homme d’affaires laisse derrière lui une femme et quatre enfants. Si son patrimoine est aujourd’hui difficile à évaluer, on sait cependant que ce fan de l’OM était incapable de « déshériter ses enfants ». Le point à travers cet article !

« Il a une énergie surhumaine »

À la suite d’un combat long et difficile contre le cancer, Bernard Tapie s’est éteint dans la journée de ce dimanche 3 octobre 2021, à l’âge de 78 ans. En décembre 2020, l’ancien patron de l’Olympique de Marseille s’est présenté dans le programme intitulé « Sept à huit », retransmis sur TF1. L’occasion pour le père de Sophie, Stéphane, Nathalie et Laurent de s’exprimer sur son quotidien difficile et sa lutte contre la maladie. 

Malgré la situation, l’homme d’affaires avait affiché un courage et une énergie positive impressionnants. De quoi surprendre les fidèles téléspectateurs de la première chaîne. C’est également le cas de Audrey Crespo-Mara. La jolie blonde de 45 ans ne pouvait s’empêcher de commenter : « Il est impressionnant. Il a une énergie surhumaine. Toute l’équipe a été scotchée par sa volonté de se battre. C’est une véritable leçon de vie », avait-elle déclaré.

« Je suis incapable de les déshériter »

Le long de sa carrière, Bernard Tapie a connu une popularité considérable sur tout le territoire français. Grâce à cette notoriété, l’homme d’affaires a amassé une fortune impressionnante, qu’il est difficile d’évaluer. L’année dernière, le magazine économique Challenges l’avait néanmoins classé dans la liste des 500 plus gros capitaux de l’Hexagone. Pour rappel, le père de famille a été condamné à rembourser 404 millions d’euros au Crédit Lyonnais.

Le politicien était également à la tête d’un hôtel particulier à Paris, une propriété à Combs-la-Ville et une résidence à Saint-Tropez. Avant son décès, il a tout fait pour protéger ses quatre enfants. Pour le mari de Dominique, il est hors de question de reproduire le même schéma que le clan des Hallyday.

« J’aime tellement mes enfants que je serais incapable de les déshériter (…). Dès que je gagnais de l’argent, c’était pour eux », avait-il confié. Reste à savoir si son épouse et ses quatre enfants vont accepter ou non ce testament. D’autant plus que ses créanciers ont déjà reçu la saisie de la plupart de ses acquisitions immobilières.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées