Bruno (Les 12 Coups de midi) : cette maladie qui le ronge à petit feu

© TF1
publicité

Bruno est devenu invincible sur le plateau des 12 Coups de midi. Cette semaine, le champion s’est confié sur la maladie qui le ronge à petit feu. Retour sur ce témoignage surprenant. 

À 30 ans, Bruno a renversé Eric au titre du plus grand champion de toute l’histoire des 12 Coups de midi. Chaque jour, il ne cesse d’impressionner les fidèles téléspectateurs de TF1. Cette semaine, il a fait des confidences fracassantes sur la maladie qui le fait souffrir. On vous dit tout !

publicité

Bruno souffre du « syndrome de l’imposteur »

À l’occasion d’un entretien mené par nos confrères de People Act Magazine, Bruno s’est livré au sujet de ses ressentis à la suite de son nouveau record. Celui que l’on surnomme Fifou Dingo confie : « J’ai contacté ma mère puis ma grand-mère. Elles me suivent de près depuis que je participe à l’émission. Elles craignent que je perde », a-t-il souligné. Le 20 août dernier, le protégé de Jean-Luc Reichmann était à la tête d’une cagnotte de 901 084 euros. Pour rappel, Eric avait quitté le programme avec 921 316 euros.

Par ailleurs, le maître de midi révèle souffrir du « syndrome de l’imposteur ». Interrogé au sujet de ces accusations de favoritisme, le maître de midi estime qu’il est difficile de juger par rapport aux questions. Il affirme qu’à chaque fois, il tente de donner les réponses exactes. « Je ne connais rien là-dessus. Il va falloir demander à la production », a-t-il expliqué. Quant à ces projets avec ses millions d’euros de gains, le principal intéressé compte réaliser des investissements locatifs.

publicité

publicité

Gros coup de frayeur pour Bruno

Lundi dernier, Bruno a frôlé l’élimination. Au cours de la seconde épreuve du jeu, lors du fameux coup par coup, il a commis deux boulettes. Ce qui lui a valu de se retrouver dans le rouge. Le jeune champion a donc dû faire un duel avec l’un des challengers. Il a choisi Mikaël. Mais ce dernier a mal répondu à la question. Ce qui permet à Bruno de conserver l’avantage. Malgré tout, cette situation lui a mis des sueurs froides. À l’issue de cet énorme coup de frayeur, Bruno se retrouve à la tête d’une somme de 903 134 euros de gains.

publicité