Camille Combal souffre de kératocône : nouvelles révélations sur sa prochaine greffe

© ABACA
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant Camille Combal. Alors que l’animateur souffre de kératocône, on vient d’apprendre qu’il va prochainement subir une greffe. On vous dit tout ! 

La kératocône est une maladie dégénérative qui atteint la cornée. Une pathologie dont souffre l’animateur de 39 ans, Camille Combal. Pour y mettre fin, il devra prochainement subir une greffe. Une opération délicate qu’il a déjà affronté il y a trois ans alors qu’il travaillait encore pour Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste.

publicité

Une nouvelle opération chirurgicale attend Camille Combal

La kératocône est une pathologie qui touche la cornée. Elle se manifeste par le passage d’une forme sphérique à une forme irrégulière, épousant un aspect conique. C’est en tout cas ce qu’explique un média scientifique spécialisé dans le domaine médical. Avant de rejoindre le plateau de Danse avec les stars, Camille Combal va devoir subir une nouvelle opération chirurgicale. 

L’intervention en question est rapportée par le magazine Closer dans son édition publiée dans la journée du 27 août dernier. Cette pathologie, l’acolyte de Karine Ferri, avait déjà eu la chance d’en discuter lors d’une interview menée par la magazine L’Equipe. Dans cet entretien, il avait raconté que ses deux cornées étaient convexes. 

publicité

« Il va falloir les remplacer par des greffes », souligne l’animateur de TF1. Il y a quelques jours, le présentateur de la première chaîne a été immortalisé aux côtés de Marie, la jolie brune avec qui il est en couple depuis maintenant quatre ans. « Un œil a déjà été opéré. Le second sera pour bientôt », annonce-t-il. Mais cette pathologie n’est pas pour autant handicapante. 

publicité

« Lorsque tu es greffé, tu es privé de sport pendant un an… »

Camille Combal enchaîne en expliquant : « Lorsque tu es greffé, tu es privé de sport pendant un an, en attendant que ton œil cicatrise ». L’animateur affirme également qu’il a dû mettre une croix sur certaines disciplines extrêmes. « Un anonyme m’a donné un morceau de lui et je dois faire preuve de respect envers son geste », a-t-il conclu.

publicité