Caroline de Monaco choquée par Sharon Stone, révélation sur une atmosphère glaciale

© Closer / Elle
publicité

Visiblement, l’atmosphère serait glaciale entre Caroline de Monaco et Sharon Stone. Que s’est-il passé entre elles ? La rédaction de Lacs champagne vous raconte tout en détail !  

Caroline de Monaco n’aurait pas digéré le fait que Sharon Stone lui ait volé la vedette au Rocher. En effet, cette dernière est apparue très complice avec le Prince Albert II au cours d’une soirée publique il y a quelques jours. Mais une autre raison expliquerait les tensions entre les deux blondes.

publicité

Caroline de Monaco jalouse de Sharon Stone

La Première Dame par intérim du Rocher semblait distante avec Sharon Stone au cours de la soirée destinée à marquer la cinquième saison du Monte-Carlo Gala for Planetary Health. Un rendez-vous auquel Charlène de Monaco n’a pas assisté.

Pour rappel, la femme du Prince Albert II est retranchée en Afrique du Sud en raison de ses problèmes de santé. Officiellement, la mère de Jacques et Gabriella souffre d’une infection ORL qui l’empêche de prendre l’avion.

publicité

Selon nos confrères italiens d’Oggi, la mère de Charlotte Casiraghi n’aurait pas digéré le fait d’être passé en second plan. La diva américaine semblait sublime et heureuse dans les bras du souverain au cours de la soirée.

En vérité, l’aînée des Grimaldi ne connait pas grand-chose dans l’univers du septième art. Elle ne connaissait même pas Sharon Stone, comme elle l’a reconnu lors d’un entretien pour Madame Figaro.

Caroline de Monaco n’y connait rien en cinéma

Au cours de cette interview, Caroline de Monaco s’est livrée au sujet de ses piètres connaissances en cinéma. « S’il y a une chose dont je suis persuadée, c’est que je ne suis pas un grand fan de cinéma. Je ne suis pas cinéphile et ma culture dans ce domaine se limite aux années 80. Je connais surtout les vieux films », précise-t-elle lors de sa prise de parole.

publicité

La mère de famille enchaîne en expliquant : « Mon penchant pour la culture vient d’ailleurs. Pas de mes parents, contrairement à mes grands-parents. Je dois également cette passion à des enseignants merveilleux que j’ai eus lorsque j’étais à l’université », poursuit-elle. « Nadia Boulanger était ma professeure de musique. Ma grand-mère avait pris des cours de violoncelle avec Saint-Saëns », a-t-elle conclu.

publicité