Caroline de Monaco met en danger la princesse Charlène ? Sa belle-sœur passe aux aveux !

Devant l’absence de Charlène de Monaco du Palais, c’est Caroline qui prend le relais en guise de Première dame par intérim. Pour rappel, la femme du Prince Albert II suit actuellement un traitement en Suisse. Pendant ce temps, la mère de Charlotte Casiraghi fait l’objet de vives critiques. Beaucoup pensent qu’elle met de l’ombre à la princesse. Voici la réaction de Chantal Wittstock.

Chantal Wittstock met les choses au clair

Les reproches fusent ces derniers temps à l’encontre de Caroline de Monaco. L’aînée des Grimaldi est pointée du doigt pour son caractère toxique envers Charlène de Monaco. À l’occasion d’un récent entretien, la belle-sœur de cette dernière Chantal Wittstock a tenu à faire une mise au point sur le sujet. Dans les colonnes du magazine You, la femme de Sean Wittstock brise le silence.

Selon cette dernière, sa belle-sœur s’entend bien avec les proches du Prince Albert II. Lors de son retour d’Afrique du Sud, la mère de Jacques et Gabriella était heureuse de retrouver toute la famille au sein de la Principauté. Pour rappel, elle s’est fait soigner dans son pays natal après avoir contracté une infection avancée de la sphère ORL. La jolie blonde de 43 ans était également ravie de revoir son cher et tendre époux.

Mais lors d’une récente prise de parole, il a été indiqué que la première dame habitait dans un petit appartement situé à plusieurs mètres du Rocher, au-dessus d’une chocolaterie. Des allégations que sa belle-sœur nie en bloc. Comme elle le souligne : « Il s’agit d’un énorme mensonge. Charlène n’est pas toute seule dans cette maison. Elle et son mari sont à la tête de plusieurs propriétés où ils logent. Tout dépend de l’endroit », poursuit-elle.

Charlène de Monaco suit un traitement en Suisse

Par ailleurs, nos confrères s’interrogent sur les tensions qui existent au sein des Grimaldi. « Charlène de Monaco était très motivée à l’idée de retrouver les siens après plusieurs mois en exil en Afrique du Sud. Après, on comprend qu’elle soit encore dans un état fragile compte tenu de la pression et des opérations qu’elle a subies dans son pays natal. C’est pour cette raison qu’elle a été évacuée dans un centre de soins situé en Suisse », conclut la publication.

Aux dernières nouvelles, le traitement de la première dame coûterait plus de 300 000 € par mois. Espérons que son traitement se passera bien et qu’elle puisse se rétablir au plus vite afin de retrouver sa famille et le peuple monégasque ! La rédaction de Lacs champagne vous tient informer. Restez connectés !

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées