Caroline et Charlène de Monaco : grosses discordes au Palais, Albert passe aux aveux !

© Femme actuelle / Closer
publicité

Décidément, entre Caroline et Charlène de Monaco, le fossé se creuse un peu plus chaque jour. Au palais, les discordes se multiplient et le Prince Albert II a décidé de passer aux aveux. Le point à travers cet article !

Caroline de Monaco et sa belle-sœur, Charlène de Monaco ne seraient pas en froid, explique le Prince Albert II. À l’occasion d’un entretien mené par nos confrères de People, le souverain a tenu à faire une grosse mise au point. L’objectif : mettre fin aux rumeurs de dissensions ébruitées par le magazine Voici.

publicité

« C’est en train de prendre une tournure inconsidérée »

Dans son édition de cette semaine, le magazine People met la lumière sur la supposée fuite de Charlène de Monaco. À ce propos, le Prince Albert II souligne : « C’est en train de prendre une tournure inconsidérée », confie une source anonyme proche du Rocher. La même source fait également état d’importantes discordes au sein du couple princier. 

Les tensions entre Caroline de Monaco et sa belle-sœur sont également rapportées par l’hebdomadaire. « C’est le frère d’Albert II qui prend les commandes depuis l’absence prolongée de sa belle-sœur et elle est furieuse. La mère de Charlotte Casiraghi estime que la princesse met la principauté en danger », balance un intime. 

publicité

Albert II met les points sur les « i »

Ces déclarations ont été récurées par le père de Jacques et Gabriella lors de son interview pour People. Le Prince Albert de Monaco insiste sur le fait que sa femme n’a pas quitté le palais en colère. Elle ne s’est donc embrouillée avec personne avant de partir pour l’Afrique du Sud, où elle est actuellement en convalescence. 

publicité

« Charlène de Monaco n’est pas partie parce qu’elle m’en voulait à moi ou à quelqu’un d’autre. Elle est partie en Afrique du Sud pour remplir son devoir envers sa Fondation et pour passer du temps avec sa famille natale, son frère et ses amis », précise le souverain monégasque.

publicité