Caroline Margeridon à bout de nerfs : son identité une nouvelle fois usurpée

© YouTube
publicité

Caroline Margeridon est à bout de nerfs. Des individus mal intentionnés ont une nouvelle fois usurpé son identité. L’antiquaire a décidé de pousser un nouveau coup de gueule sur Instagram. On vous dit tout ! 

Caroline Margeridon n’est pas du genre à se laisser faire lorsque la situation la dépasse. La célèbre acheteuse d’Affaire conclue a dernièrement fait une sévère mise au point sur Instagram, car son identité a une nouvelle fois été usurpée. Le point à travers cet article !

publicité

Caroline Margeridon appelle une nouvelle fois à la vigilance

Mercredi dernier, Caroline Margeridon s’est emparée de son compte Instagram pour exprimer sa colère. L’acheteuse phare d’Affaire conclue a, une nouvelle fois, été la cible d’un l’usurpateur d’identité. Elle a donc tenu à prévenir ses fans sur les réseaux sociaux.

Notons que ce n’est pas la première fois qu’une célébrité subit ce genre d’arnaque. En effet, les stars sont nombreuses à porter plainte sur la Toile. Parmi eux figurent Cristina Cordula, Michèle Torr, David Hallyday, Alessandra Sublet, Brigitte Macron ou encore Jacques Chirac.

publicité

Au même titre que Lolita Séchan, la fille du chanteur Renaud, l’acolyte de Sophie Davant a déjà vu plusieurs comptes fake défiler à son nom sur les sites de rencontre. Malheureusement, certains malfaiteurs vont très loin en demandant de l’argent aux fans. Il y a quelques mois, la jolie blonde de 54 ans a déjà été victime de la même escroquerie. Aujourd’hui, le schéma se répète.

Au cours de la fête nationale célébrée il y a quelques jours, la meilleure ennemie de Pierre-Jean Chalençon a poussé un coup de gueule sur Instagram. Elle profite de l’occasion pour prévenir ses abonnés concernant les activités de ces malfaiteurs. La mère de famille incite ses admirateurs à redoubler de vigilance sur les réseaux sociaux.

« Je vous en supplie, dénoncez ces personnes »

Sur son compte Instagram, Caroline Margeridon a écrit : « J’ai appris que vous êtes nombreux à vous faire arnaquer via les réseaux sociaux. Il y en a ras-le-bol ! » s’est indignée l’acheteuse d’Affaire conclue. Et la collègue de Julien Cohen d’ajouter : « Il y a des malins qui vous promettent de discuter en direct avec moi pendant 5 minutes en échange de 155 € (…). Ce n’est pas vrai ! Je vous en supplie, dénoncez ces personnes, c’est insupportable ! ».

publicité

Lasse de la situation, l’antiquaire a même sollicité les services d’un avocat pour mettre fin à cette arnaque. Elle précise au passage qu’elle ne demandera jamais de l’argent à ses admirateurs, ni pour une expertise, ni pour un anniversaire, ni pour quoi que ce soit. « C’est gratuit », a-t-elle insisté. Vous aurez été prévenu !

publicité