« Casse-toi, c’est de la mer*e ! » : Jean-Jacques Goldman flanqué dehors, il passe aux aveux !

© Objeko
publicité

« Casse-toi, c’est de la mer*e ! ». Cette semaine, Jean-Jacques Goldman s’est confié sans retenue au sujet de la fois où il a été flanqué à la porte. Retour sur ces aveux troublants du chanteur. 

Jean-Jacques Goldman est un auteur-compositeur-interprète qui cartonne. Pourtant, il a vécu des débuts de carrière compliqués. Au départ, plusieurs maisons de disques l’avaient rejeté et même insulté. Le point à travers cet article !

publicité

Jean-Jacques Goldman à l’honneur sur C8

Mercredi dernier, C8 a retransmis le premier épisode de son programme intitulé « Dans le cœur des Français » à l’antenne. Chaque semaine, l’émission révèle une des stars préférées des Français. Cette fois, ce fut au tour de Jean-Jacques Goldman avec un retour sur son parcours en tant que chanteur. Le programme met également en lumière sa vie privée avec son épouse, Nathalie.

Vie personnelle et sentimentale, départ mouvementé des Enfoirés, succès éternel, l’interprète de « Puisque tu pars » en a vu de toutes les couleurs au cours de sa carrière. Mais ce qui a le plus marqué l’artiste, c’est sans doute ses premiers pas dans l’univers de la musique.

publicité

Alors qu’il propose son premier titre, « Gros câlin blues », à Anne Marie Batailler, il est repéré par Marc Lumbroso. Ce dernier deviendra alors son futur producteur. Très vite, il propose des morceaux composés par Jean-Jacques Goldman à des interprètes, sans succès. Personne ne veut travailler avec lui.

Un chanteur négligé

Si en tant que compositeur, personne ne voulait de Goldman, il a décidé de mettre à profit ses talents de chanteur. Malheureusement, le chanteur a une nouvelle fois essuyé un refus de la part des maisons de disques. Comme il le souligne : « Ils me disaient : des types qui chantent avec la voix aiguë comme ça… Il y a déjà Balavoine, il n’y en aura plus d’autres ». Et le principal intéressé d’ajouter : « C’est de la merd* me disait-on ».

publicité

Une défaite cuisante pour les deux hommes qui finalement vont trouver le succès un an et demi plus tard. Aujourd’hui Jean-Jacques Goldman a composé pour les plus grands à l’instar de Johnny Hallyday, Céline Dion, Patricia Kaas et bien d’autres. De plus, il est très apprécié du public français. Preuve que dans la vie, il faut parfois persister pour réussir !

publicité