Changement d’heure : les impacts de l’hiver et de l’été sur votre budget

Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre prochain, il y aura un changement d’heure. Plus précisément, nous reculerons d’une heure. À 3 heures du matin, il sera 2 heures, exactement. Cela signifie que nous obtiendrons une heure de sommeil en plus, mais perdrons une heure de lumière naturelle.

3,6 millions d’européens souhaitent que la tradition cesse

L’abolition du changement d’heure est discutée depuis plusieurs années. D’ailleurs, le Parlement européen a interrogé les citoyens sur la question. Alors, 80 % des 4,6 millions de personnes interrogées souhaitaient que la tradition se termine.

Une question demeure si les eurodéputés voteront dans ce sens. En effet, il faut savoir s’il est nécessaire de conserver l’heure d’hiver ou l’heure d’été. En raison de la pandémie de Covid-19 et du manque d’harmonie en Europe, il faudra encore patienter cette année pour répondre à cette question.

Changement d’heure : impacts sur la santé, l’économie et l’histoire

Santé humaine, logique historique, économie… Chacun défend son heure avec ses propres arguments. Cependant, qu’en est-il du portefeuille du peuple de l’hexagone, particulièrement affecté par cette inflation galopante ?

Pour mieux comprendre les impacts du changement d’heure sur notre pouvoir d’achat, Planet a interrogé l’association citoyenne pour l’heure équitable et durable. Aussi, il a demandé auprès de l’association européenne pour l’heure d’été. En fait, ces deux organismes déterminent respectivement le maintien de l’heure d’hiver et l’heure d’été. Néanmoins, quelle est la base économique du maintien de l’heure d’hiver ? Et celle de l’heure d’été ?

Les avis de deux experts

L’avis de Laëtitia Moreau Gabarain, présidente de l’ACHED (association citoyenne pour une heure équitable et durable), dit que la privation de sommeil et l’obscurité matinale mettent en danger la santé de tous. En fait, cela intensifiera les factures médicales et pharmaceutiques. De plus, en heures avancées, les matinées sont sombres et froides. Par conséquent, les coûts d’éclairage et de chauffage sont élevés. En outre, celui de la climatisation subit le même sort avec les chaleurs des nuits d’été. Ainsi, il y a plus de consommation d’électricité, de gaz, de bois, d’essence, car on dort moins. Toutefois, cette consommation entraîne plus de pollution.

L’avis d’Olivier Fabre, cofondateur de l’association européenne concerne, par contre, l’heure d’été. Plus le soleil se couche tôt, plus l’éclairage électrique a tendance à être utilisé le soir. Il en va de même pour le chauffage et la climatisation. Conservant l’heure d’hiver en été, vous verrez le soleil se lever très tôt. Ainsi, il y a beaucoup de soleil à 5h du matin. Alors, imaginez les températures dans votre bureau, votre école ou votre entreprise en été.

L’heure d’été vous garde au chaud en fin de la saison et au début de l’automne. D’ailleurs, cela évitera de vous chauffer trop tôt. Reste à savoir quels arguments les eurodéputés voteront pour choisir entre l’heure d’été et l’heure d’hiver !

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées