Charlène de Monaco admise aux urgences : nouvelles révélations sur son état de santé

© Voici
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant Charlène de Monaco. Comment va la princesse à la suite de son admission aux urgences ? On vous dit tout ! 

Après avoir été admise aux urgences d’un hôpital sud-africain, Charlène de Monaco a pu retrouver son chez-soi. Pour rappel, la Première Dame a été opérée de la sphère ORL il y a un mois à cause d’une infection aiguë. Aux dernières nouvelles, la femme du Prince Albert II va beaucoup mieux.  

publicité

Charlène de Monaco admise aux urgences

Charlène de Monaco nous a fait une nouvelle frayeur ! Selon des nouvelles publiées par News 24, la première dame du Rocher a dû être hospitalisée d’urgence le 1er septembre dernier. À ce propos, le palais a annoncé : « La princesse a été transférée à l’hôpital à la suite d’une complication de son infection ORL ».

Après quelques heures d’observation, la patiente a pu finalement rejoindre sans domicile en Afrique du Sud. Toujours selon le communiqué : « L’épouse du Prince Albert II a passé la nuit à l’hôpital pour une mise en examen. Elle a par la suite été relâchée et se repose désormais chez elle en attendant d’être entièrement rétablie ».

publicité

Si aucun médecin n’a fourni des nouvelles de cette hospitalisation, la presse sud-africaine assure que la jolie blonde de 45 ans va très bien. Depuis plusieurs mois, elle est retenue dans son pays natal, loin de son mari et de ses jumeaux. Avant cette hospitalisation, le père de Jazmin Grace Grimaldi a affirmé que son épouse pouvait rentrer bien avant la fin du mois d’octobre. Comme il l’a souligné auprès de nos confrères de People : « Je suis certain que nous pouvons raccourcir ce délai ».

De brèves retrouvailles

Dans le cadre de sa prise de parole, Albert II a annoncé que la princesse avait hâte de retrouver toute sa famille. Dans tous les cas, Charlène de Monaco s’était réjoui de revoir son homme et leurs enfants lors de leur visite en Afrique du Sud.

publicité

Malheureusement, les réjouissances ont été de courte durée puisque Jacques et Gabriella doivent rejoindre la principale pour intégrer les bancs du CP. Une rentrée scolaire que la mère de famille ne pourra malheureusement pas assister cette année…

publicité