Charlène de Monaco au plus mal en suisse : la princesse souffre d’un syndrome angoissant

Quelques jours après son retour d’Afrique du Sud, Charlène de Monaco a été internée dans un centre de soins spécialisés à l’étranger à cause d’une fatigue physique et morale. Selon nos confrères allemands, la femme du Prince Albert II serait en proie à un inquiétant syndrome. De quoi s’agit-il ? La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

« Elle va devoir apprendre à accepter le passé de son mari »

Dans les colonnes du magazine Schlager on peut lire : « À 43 ans, si la Première dame du Rocher veut se rétablir, elle va devoir apprendre à accepter le passé de son mari ». L’hebdomadaire revient ensuite sur les confessions du père de Jacques et Gabriella lors d’un récent entretien. Le Souverain confie que l’ancienne nageuse avait du mal à s’intégrer au sein de la famille princière.

Selon les bruits qui courent, les rapports ne sont pas au beau fixe entre Charlène de Monaco et Caroline, sa belle-sœur. Mais ce n’est pas tout ! Toujours selon nos confrères allemands, la jolie blonde de 43 ans aurait du mal à digérer l’existence des enfants cachés du Prince Albert II. Pour rappel, ce dernier a eu une fille avec Tamara Rotolo (Jazmin Grace Grimaldi) et un autre fils caché avec Nicole Coste. Le jeune homme, aujourd’hui âgé de 18 ans, se prénomme Alexandre.

Heureusement, avec le temps, la situation a fini par s’améliorer. Comme le précise un proche du couple princier : « La princesse accepte de plus en plus le passé de son époux ». Par ailleurs, il est indiqué que l’ancienne nageuse serait en proie au syndrome de « Rebecca ».

Une première dame qui souffre du syndrome de « Rebecca »

Dans les colonnes de Schalger, on apprend que ce syndrome fait référence au fait d’être « obsédée par l’ex de son actuel compagnon ». Seulement, Charlène de Monaco n’est pas celle qui est visée par cette maladie, mais plutôt Valérie Trierweiler, l’ex-épouse de l’ancien Président, François Hollande. Un syndrome dont l’appellation est tirée d’un ouvrage de l’écrivaine anglaise Daphné, sorti vers les années 30.

Plus tard, Rebecca a été adapté au septième art, à la suite d’une initiative de Hitchcock. Le réalisateur a travaillé aux côtés de la princesse Grace Kelly, la belle-mère de Charles. « Pour ne pas être rongé par la culpabilité d’avoir volé le mari d’une autre, il a fait part d’un comportement violent. Il est même allé jusqu’à se débarrasser de tous les souvenirs de l’ex », conclut la publication.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées