Charlène de Monaco : cet autre visage de la princesse qui manque aux Monégasques

Alors que Charlène de Monaco est toujours retenue en Afrique du Sud, un autre visage de la princesse manque cruellement aux Monégasques. Le point à travers cet article. 

Après être sortis ensemble durant plusieurs années, Charlène Wittstock et le Prince Albert II de Monaco décident d’assumer publiquement leur couple en 2006. Selon certains proches du palais, le visage de la première dame s’est assombri depuis qu’elle a rejoint la principauté. 

« Ces derniers temps, la princesse s’est un peu éteinte »

Le mystère lié à l’absence prolongée de Charlène de Monaco au Palais relève encore aujourd’hui du mystère. Depuis son mariage avec Albert II, qui s’est déroulé en 2011, la jolie blonde de 49 ans est sous le feu des projecteurs. Selon certains Monégasques, l’ancienne nageuse a complètement changé depuis qu’elle a été couronnée princesse. À en croire les confessions d’un proche dans les colonnes du magazine Elle, son visage se serait assombri au fil des années. 

« Ces derniers temps, la princesse s’est un peu éteinte. Elle qui était pleine de joie et de bonté au début ! » assure la source anonyme. Dans les colonnes de l’hebdomadaire, on apprend que cet air joyeux et bon vivant de la Première Dame manque au peuple monégasque. Depuis que la mère de Jacques et Gabriella a rejoint la principauté, tout a changé ! 

En parallèle, la principale concernée doit composer avec des rumeurs incessantes au sujet de son mariage avec le souverain. Certains lui ont lancé des reproches au sujet d’une éventuelle infertilité. Au début de son intégration, la mère de famille aurait confié à une amie que Monaco était un village rempli de « requins et de vipères ». 

Des propos qui confirment son mal-être au Palais. Ce qui explique sans doute le fait qu’elle ne semble plus prête à y retourner. En dépit des critiques offensantes, la princesse tente de s’accrocher. Hors de question de laisser les haters avoir le dernier mot ! Mais à force de tout encaisser seule, le piège risque de se refermer sur elle…

Une ressemblance avec Grace Kelly

Selon un autre observateur, le calvaire que vit Charlène de Monaco aujourd’hui est semblable à l’enfer que la princesse Grace Kelly a vécu des années durant. « Elle a eu beaucoup de mal à trouver sa place au Rocher. Mais au moins, elle est restée avec ses enfants… », souligne l’anonyme. De quoi susciter la polémique selon laquelle la femme du Prince Albert II serait une « mauvaise mère ». Reste à savoir si la Première dame pourra rentrer à Monaco dans une semaine, comme prévu…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées