Charlène de Monaco : échec cuisant, sa plus grande ennemie squatte le Rocher

© Reuters
publicité

Mauvaise nouvelle pour Charlène de Monaco. La princesse fait face à un cuisant échec ! Sa plus grande ennemie du moment est en train de squatter tranquillement le Rocher. Le point à travers cet article ! 

Charlène de Monaco, qui doit composer avec ses problèmes de santé en Afrique du Sud voit d’un mauvais œil le retour de sa rivale au Palais. La princesse Caroline reprend en effet le pouvoir suite à l’absence prolongée de la Première Dame. La femme du Prince Albert II a sa belle sœur à l’œil…

publicité

Des relations tendues entre Charlène et ses belles-sœurs

Depuis qu’elle est absente du Rocher, Charlène de Monaco cède progressivement le pouvoir à Caroline. Cette dernière est désormais perçue comme une ennemie pour la mère de Jacques et Gabriella. Un intérim synonyme de défaite pour la jolie blonde de 43 ans. C’est en tout cas ce qu’annonce le magazine Freizeit Heute dans un récent numéro.

Nos confrères allemands font état de l’impuissance de la princesse devant la situation, sachant qu’elle est toujours bloquée en Afrique du Sud. Pour rappel, la femme du souverain souffre d’une infection ORL qui lui a valu plusieurs opérations dans son pays d’origine.

publicité

Depuis le mois de mars dernier, elle n’a pas remis les pieds au sein de la Principauté. « C’est un secret de polichinelle que l’aînée des Grimaldi et sa belle-sœur ne s’entendent pas. Des conflits qui durent depuis le mariage du Prince Albert II », glisse la publication.

Caroline et sa sœur Stéphanie auraient tout fait pour mener la vie dure à Charlène de Monaco, ne supportant pas le fait d’être reléguées en second plan. Le fait que l’ancienne nageuse ne parle pas couramment le français va compliquer les choses. Un fait que certains membres du clan princier ne tolèrent guère. La mère des jumeaux aurait suivi des études à l’Université de Pretoria, dans sa langue maternelle. Et son niveau d’anglais serait loin d’être académique.

Caroline reprend les rênes au Rocher

Compte tenu de la situation, il n’est pas surprenant que Charlène de Monaco redouble d’efforts pour s’intégrer au sein des Grimaldi. « Sa place reste fragile », souligne l’hebdomadaire allemand. Toujours selon le magazine, la maladie de Charlène pile poil au bon moment.

publicité

Cela permet à la mère de Charlotte Casiraghi de reprendre sa fonction de première dame, comme ce fut le cas avant le mariage de son frère. Caroline de Monaco peut donc profiter de cette situation en attendant le retour de sa belle-sœur, prévu pour la fin du mois d’octobre.

publicité