Charlène de Monaco : elle riposte et exige certaines choses à Albert II !

© Monaco tribune / Paris Match
publicité

Alors qu’elle est toujours exilée en Afrique du Sud, Charlène de Monaco prépare déjà son retour de Rocher. La princesse exige ainsi certaines choses à son mari, le Prince Albert II.

Cela fait maintenant plus de quatre mois que Charlène de Monaco n’a pas mis les pieds au Rocher. Bloquée en Afrique du Sud, la Première Dame souffre d’une infection ORL qui l’empêche de prendre l’avion. Mais pour son retour, elle exige certains points au Prince Albert II. On vous dit tout !

publicité

Albert se livre sur l’état de Charlène

Le retour de Charlène de Monaco au Rocher se complique. À la suite d’une infection ORL contractée au cours d’un safari, l’épouse du Prince Albert II a dû subir une troisième opération la semaine dernière.

Lors d’un entretien pour une station radio sud-africaine, l’ancienne nageuse a annoncé qu’elle ne sera pas de retour avant trois mois. Vendredi dernier, elle est une nouvelle fois passée sur la table d’opération. Après 4 h d’intervention sous anesthésie générale, son mari a donné de ses nouvelles.

publicité

L’opération en question a été réalisée sur les oreilles, le nez et la gorge pour mettre fin à sa sinusite. Selon le père de Jacques et Gabriella, tout s’est passé à merveille. Comme il l’assure : « La Première Dame va bien. Elle se repose et nous lui accordons une tendre pensée au cours de cette convalescence ». Par la suite, le souverain du Rocher a indiqué qu’il ira voir la princesse avec ses enfants, d’ici la fin du mois si la situation le permet.

« Charlène de Monaco veut mettre la pression sur Albert »

Si les retrouvailles sont prévues pour bientôt, cela ne signifie pas pour autant que les choses se passent bien dans le couple. Selon nos confrères allemands du magazine Bild, une source anonyme indique que la princesse ne reviendra au Rocher que sous certaines réserves.

Comme l’indique ce proche : « Charlène de Monaco veut mettre la pression sur Albert. Elle veut que les jumeaux développent plus d’affinité avec son pays natal. Elle exige également des responsabilités plus sérieuses en tant que Première dame ».

publicité

Toujours selon l’hebdomadaire, la mère de famille ne se sentirait pas à sa place au palais. Une de ses amies à confier à ce propos : « Elle a beaucoup de volonté, mais elle se sent exclue et incomprise. C’est pourquoi elle a préféré prendre ses distances pour se protéger ». Le frère de Caroline sera-t-il en mesure d’accepter ces conditions ? Affaire à suivre dans les prochaines semaines. On vous tient informer !

publicité