Charlène de Monaco étrillée par les traditions : la belle-fille de Caroline de Monaco la recadre !

© ABACA
publicité

Charlène de Monaco ne pourra pas échapper aux traditions en tant que princesse de la principauté. Cette dernière a eu droit à une belle leçon de la part de la belle-fille de Caroline de Monaco. On vous dit tout ! 

Alors qu’elle est toujours retranchée en Afrique du Sud à cause d’une infection ORL, Charlène de Monaco ne supporte pas le protocole mis en place par la principauté. Béatrice Borromeo, la belle-fille de Caroline n’a pas manqué de la rappeler à l’ordre. Son mari le Prince Albert II est également intervenu pour la recadrer. 

publicité

Une princesse qui ne supporte pas le protocole

À l’heure actuelle, Charlène de Monaco est en convalescence en Afrique du Sud. Il y a un mois, la première dame du Rocher a subi une troisième opération chirurgicale pour mettre fin à son infection ORL. Mais alors qu’elle est absente du palais, la princesse a toujours été réticente quant au protocole mis en place au sein de la Principauté. Au cours d’une interview menée par nos confrères sud-africains, la jolie blonde de 43 ans a confié : « Le protocole de la cour me gêne. Mon installation au Rocher n’a pas été des plus conviviales », explique-t-elle.

Il faut dire que cela fait près de 20 ans que le palais a été déserté de Première Dame. La dernière en date était la Princesse Grace. À ce propos, la mère de Jacques et Gabriella souligne : « J’ai été jeté dans les affres du protocole et personne n’est venu à ma rescousse. J’étais attendue au tournant. Le protocole m’a étouffé. Même après sept ans, il était toujours là », s’est-elle indignée.

publicité

« À Monaco, le protocole est intimement lié aux Grimaldi »

Au cours d’un entretien pour le magazine Secret d’histoire, le Prince Albert II semble avoir réagi à ces confessions. « Je ne suis pas particulièrement attaché à l’étiquette. Cela ne signifie pas que j’apprécie la familiarité lors des événements officiels, car le protocole a un sens », explique le souverain monégasque. Le frère de Caroline enchaîne en ajoutant : « Les princes ont des obligations importantes. Plus ils grandissent, plus ils doivent montrer l’exemple ».

publicité

Béatrice Borromeo a également tenu à rappeler Charlène de Monaco à l’ordre. « À Monaco, le protocole est intimement lié aux Grimaldi. C’est une famille loin de l’image glamour, avec souvent une image séculaire. Des personnes directes, franches, très attachées à leur prince », a-t-elle conclu.

publicité