Charlène de Monaco : exagération à la chirurgie, la mise en garde choc de Linda Evangelista

© GTRES / SIPA
publicité

De peur qu’elle n’abuse de la chirurgie plastique, Linda Evangelista a tenu à faire une mise en garde choc à Charlène de Monaco cette semaine. Des avertissements qui donnent froid dans le dos…

Accro à la chirurgie plastique, Charlène de Monaco a fait l’objet d’une mise en garde de la part de Linda Evangelista. Un magazine people australien met la lumière sur les dangers du bistouri en se basant sur le témoignage choc de la diva canadienne. Le point à travers cet article !

publicité

Charlène de Monaco accro au bistouri

Aux dernières nouvelles, Charlène de Monaco serait accro à la chirurgie plastique. C’est en tout cas ce que rapporte le média australien New Weekly dans l’un de ses récents numéros. Dans sa publication, le magazine qualifie la femme du Prince Albert II de « Face de Joker ». « L’ancienne nageuse ne parvient plus à faire bouger les muscles de son visage », révèle un proche dans les colonnes du magazine. Et la source anonyme d’expliquer : « Malgré tout, elle continue d’abuser de la chirurgie esthétique »

Pour rappel, la Première Dame du Rocher a déjà frôlé le drame à la suite d’une injection de botox. Une opération qui a complètement échoué, comme en témoigne le cliché de la princesse publié lors du Grand prix de Monaco. La récente mise en garde de Linda Evangelista devrait permettre à la mère de Jacques et Gabriella de prendre conscience des dangers du bistouri. 

publicité

Avertissement troublant de Linda Evangelista

Linda Evangelista a percé auparavant dans l’univers du mannequinat. Dernièrement, elle s’est livrée à cœur ouvert lors d’un entretien pour Oggi. Dans sa prise de parole, l’ex-modèle de 56 ans partage son expérience avec la chirurgie plastique. La principale concernée annonce être lassée des conséquences néfastes de ces interventions chirurgicales. Des déclarations confirmées par une récente publication postée sur Instagram.

publicité

« J’ai été défigurée par la chirurgie plastique (…) J’ai développé une hyperplasie adipeuse paradoxale… Cela a également engendré une dépression et un gros complexe physique… Je suis devenue recluse… Je suis fatiguée de vivre de cette manière. J’aimerais pouvoir sortir la tête haute », précise-t-elle dans les colonnes du magazine italien. Ses aveux vont-ils alerter la belle-sœur de Caroline de Monaco? L’avenir nous en dira plus…

publicité