Charlène de Monaco exilée à Thanda Safari Lodge : son mystérieux message à Albert II

©️ Sports / ABACAPRESS
publicité

Alors qu’elle est actuellement exilée à Thanda Safari Lodge, en Afrique du Sud, Charlène de Monaco a transmis un mystérieux message au Prince Albert II. On vous dit tout !

Il y a quelques semaines, Charlène de Monaco a créé la surprise en s’affichant en mode guerrière zoulou, dans le cadre d’une campagne anti-braconnage. En vérité, la Première Dame souhaitait transmettre un important message à son mari, le Prince Albert II. Ce dernier se retrouve aujourd’hui face à un ultimatum de taille. Le point à travers cet article !

publicité

La princesse veut de « vraies tâches »

Charlène de Monaco exige certains points à l’occasion de son retour au palais. Comme l’a confié un proche de la princesse, elle souhaite de « vraies tâches », des responsabilités plus sérieuses en tant que Première Dame. La jolie blonde de 43 ans ne veut plus être reléguée au second rang au profit de la princesse Caroline. Pour rappel, c’est le frère du Prince Albert II qui a assuré le rôle de première dame avant qu’il ne se marie avec l’ancienne nageuse.

À cause de son union avec le Prince Ernst August de Hanovre, Caroline peut profiter du titre d’Altesse Royale. Un statut beaucoup plus important que celui de sa belle-sœur, celle qu’elle considère comme son ennemie numéro 1.

publicité

Dans les colonnes du magazine Public, on apprend que la mère de Jacques et Gabriella, actuellement en convalescence en Afrique du Sud, ne souhaite plus faire de concessions. L’hebdomadaire met la lumière sur le conflit entre la femme d’Albert et Caroline.

Charlène de Monaco met la pression à Albert

« Dans la propriété où elle réside actuellement, au Thanda Safari Lodge, Charlène de Monaco tient le siège », glisse la publication. Nos confrères de Public rappellent également un post récent de la princesse paru sur Instagram, où elle s’affiche en guerrière zoulou. Un message mystérieux adressé à son époux.

publicité

La princesse ne recule devant rien pour faire valoir ses arguments. Des exigences dont seul son mari est le décisionnaire. L’enjeu est énorme, car il en va de l’avenir du mariage du couple princier. La balle est dans le camp du Prince Albert II. Affaire à suivre…

publicité