Charlène de Monaco : fragilité neuromusculaire, la griffe du diable, son remède miracle

© Getty Images
publicité

Alors que Charlène de Monaco est toujours bloquée en Afrique du Sud, elle fait face à une fragilité neuromusculaire. Zoom sur le remède miracle utilisé par la princesse…

Voilà maintenant plus de six mois que Charlène de Monaco n’a pas remis les pieds au Rocher. Retenue en Afrique du Sud à cause de ses problèmes de santé, la femme du Prince Albert IIdoit composer avec une hypersensibilité neuromusculaire.

publicité

Charlène de Monaco au cœur des tourments

Il y a quelques jours, le magazine allemand a fait état d’un remède surprenant qui permet à Charlène de Monaco de soulager ses souffrances. Des révélations reprises cette semaine par le magazine Paris Confidences. Cette pathologie qui mène la vie dure à la Première Dame serait due à son activité sportive. Pour rappel, la mère de Jacques et Gabriella est une passionnée de natation. 

Dans un récent communiqué, la jolie blonde de 43 ans a annoncé qu’elle serait de retour en Principauté d’ici la fin du mois d’octobre. Parmi les conséquences de la natation figure : « des crampes, des tendinites ou encore l’impression d’être atteint de “l’arthrose”. L’hebdomadaire affirme également une “crise avec l’impression de suffoquer”. 

publicité

Cette maladie serait quasiment fantôme puisqu’il “n’y a aucune lésion apparente que ce soit au niveau du cerveau ou des muscles”. Pour atténuer les douleurs, des pistes ont été avancées à l’instar du Yoga, précise le magazine people. Nos confrères s’inspirent des études conduites à l’université Johns-Hopkins de Baltimore, aux États-Unis.

Un remède aux multiples vertus

Selon l’hebdomadaire, une pratique douce du yoga permettrait de limiter “le volet” douleur articulaire de la maladie. Les sujets étudiés sont également de meilleure humeur et présentent un excellent niveau d’énergie, après deux mois de pratique. La griffe du diable, également appelée l’harpagophytum, a aussi été indiquée comme l’un des traitements de la maladie.

publicité

Grâce à ses effets analgésiques, cette plante est très prisée dans la thérapie de fond alternative pour aider à combattre les douleurs rhumatismales. “Elle a également son importance pour réduire sa consommation de médicaments anti-inflammatoires”, conclut la publication.

publicité