Charlène de Monaco loin du Rocher : Turquie, Corse… ces lieux de refuge dévoilés !

© dh
publicité

Alors que Charlène de Monaco est toujours loin du Rocher, de nouvelles révélations viennent de tomber concernant ces lieux de refuge. Des cachettes secrètes qui se trouvent entre autres en Turquie ou encore en Corse. On vous dit tout ! 

L’absence prolongée de Charlène de Monaco au Palais ne cesse de créer aujourd’hui le bad buzz. Selon des révélations récentes, l’épouse du Prince Albert II n’habiterait pas au Rocher. Elle partagerait rarement des moments avec le souverain. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

publicité

Charlène de Monaco brise le mythe de la princesse modèle

Ces révélations viennent de l’expert royal, Stéphane Bern qui s’est prononcé récemment au cours d’un entretien pour Paris Match. Le journaliste de 57 ans s’est confié sans retenue au sujet des conséquences de l’absence de Charlène de Monaco au Rocher. Pour rappel, la Première Dame est toujours retenue en Afrique du Sud en raison de ses problèmes de santé.

L’ancienne nageuse devrait subir prochainement une troisième opération sur place. Depuis qu’elle a rejoint la Monarchie, en épousant Albert II, la jolie blonde fuit le protocole à la moindre occasion. Ce qui a tendance à déplaire à certains membres du Palais.

publicité

Ses cachettes secrètes…

La princesse passe son temps entre le refuge de Roc Agel, une propriété offerte par le prince Rainier à Grace Kelly d’antan, une autre habitation en Corse, prêtée par des intimes, mais aussi en Turquie, où elle voyage régulièrement.

Nos confrères de Paris Match soulignent : « Lorsqu’elle s’attarde au Palais, Charlène de Monaco n’habite pas au Rocher. Elle s’installe place de la Visitation, au-dessus de la chocolaterie de Monaco. Il s’agit de l’ancien appartement de Stéphanie de Monaco » précise la publication.

publicité

Pour le moment, la principale concernée attend sa troisième opération chirurgicale en Afrique du Sud et personne ne sait quand elle reviendra à Monaco. Une chose est sûre : son absence fait couler beaucoup, beaucoup d’encre.

publicité