Charlène de Monaco : mal-être au Rocher, cette rumeur qui l’a brisé après son mariage

Visiblement, la pression a été énorme pour Charlène de Monaco à son entrée au sein de la Principauté. C’est ce qui aurait contribué à son mal-être au sein du Rocher. Les rumeurs ont d’ailleurs couru selon lesquelles la femme du Prince Albert II serait infertile. Le point à travers cet article !

Charlène de Monaco stérile ?

L’intégration au sein de la famille princière ne s’est pas vraiment passée comme prévu pour Charlène de Monaco à l’issue de son mariage. La princesse aurait rapidement perdu confiance en elle à cause de la pression. En effet, après avoir été en couple pendant 10 ans avec le Souverain, les Grimaldi voulaient à tout prix qu’elle donne naissance aux futurs héritiers de la couronne.

À l’époque, les bruits avaient couru selon lesquelles l’ancienne nageuse n’était pas en mesure de procréer. C’est en tout cas ce que rappellent nos confrères dans leur édition de cette semaine. L’hebdomadaire se base ainsi sur les observations de Coryne Hall, une experte des têtes couronnées européennes. Cette dernière a notamment écrit l’ouvrage intitulé « La reine Victoria et les Romanov : soixante ans de méfiance mutuelle ».

Une pression insupportable pour la princesse

Selon les confidences de Coryne Hall, Charlène de Monaco avait du mal à supporter la pression liée aux besoins de sa belle-famille de donner naissance à un futur héritier. À ce propos, la spécialiste souligne : « Il lui a fallu attendre plus de trois ans avant de donner naissance aux jumeaux (Jacques et Gabriella, NDLR) ».

Dans les colonnes du magazine, on peut lire : « La princesse Grace a accouché de son premier bébé neuf mois après le mariage avec le prince Rainier III. Bien évidemment, après son mariage avec le Souverain du Rocher, l’ancienne nageuse était sur tous les fronts. Le peuple monégasque n’attendait qu’une seule chose : qu’elle tombe enceinte », explique l’observatrice.

Fort heureusement, la jolie blonde de 44 ans a donné naissance aux deux adorables têtes blondes en 2014. « À l’époque, les rumeurs sur son infertilité se faisaient de plus en plus insistantes. Ça a dû lui mettre un gros coup de pression sur le dos », a-t-elle conclu. Pour rappel, la mère de famille suit actuellement un traitement pour dépression dans une clinique privée située en Suisse.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées