Charlène de Monaco menace de divorcer : la femme du Prince Albert II monte au filet !

© Madame Figaro
publicité

La situation se complique pour le couple princier de Monaco. Aux dernières nouvelles, la princesse Charlène serait prête à demander le divorce à Albert II. Le point à travers cet article !

Alors qu’elle est toujours retenue en Afrique du Sud en raison de ses problèmes de santé, Charlène de Monaco a fait des confidences fracassantes auprès de quelques médias people. Retour sur ces révélations choc de la femme du Prince Albert II.

publicité

Un couple qui bat de l’aile ?

D’ordinaire discrète et réservée auprès des médias, Charlène de Monaco a fini par se confier lors d’un entretien pour « You » et « News 24 ». La Première Dame du Rocher compte bien mettre fin aux rumeurs concernant son couple. En effet, les bruits courent comme quoi le couple princier serait au bord du divorce

Il y a quelques mois, le magazine Voici a fait part de brouilles conjugales entre les parents de Gabriella et Jacques. Des informations reprises par la suite par l’hebdomadaire allemand Bunte. Ce dernier estime que l’ancienne nageuse ne serait pas près de retourner au palais. Mais selon nos confrères de Gala, il n’existe aucune tension entre le prince de Monaco et sa femme.

publicité

Charlène de Monaco met les choses au clair

Dans son numéro de cette semaine, le magazine souligne : « Pour balayer les rumeurs qui alimentent les réseaux sociaux et la presse, Charlène de Monaco a suspendu sa convalescence afin de briser le silence dans les colonnes de News 24 ». La belle-sœur de Caroline dément ainsi les rumeurs en affirmant que tout va bien dans son couple. Elle a également profité de l’occasion pour faire une belle déclaration à son prince : « Il est mon pilier et mon rocher ».

publicité

Comme quoi, les rumeurs de divorce ne sont pas fondées. Comme le souligne la mère de famille : « Sans le soutien indéfectible d’Albert, je n’aurais jamais réussi à surmonter cette épreuve douloureuse ». Pour rappel, la principale concernée est toujours retenue en Afrique du Sud où elle attend une troisième opération.

publicité