Charlène de Monaco ne baisse pas les bras : elle est prête à tout pour obtenir la garde des enfants !

Charlène de Monaco serait intraitable dans son attitude à l’égard du Prince Albert II. L’ancienne nageuse réclame la garde de Jacques et Gabriella dans la mesure où elle mettrait fin à son mariage avec le Souverain. La rédaction de Lacs champagne vous en dit plus dans les prochaines lignes !

« J’espère qu’elle pourra revenir très prochainement »

Dans son édition de cette semaine, le magazine Ici Paris met la lumière sur cette éventualité. Selon l’hebdomadaire, le Prince Albert II serait en froid avec son épouse. Pourtant, il y a quelques jours, le Souverain a annoncé dans les colonnes de Nice Matin que Charlène de Monaco allait mieux. Pour rappel, la mère de famille a été hospitalisée dans un centre de soins situé à l’étranger après son retour d’Afrique du Sud. En cause ? Une fatigue physique et morale extrême.

Le média people s’interroge ensuite sur la date de retour de la Première dame. Pour l’heure, aucune date officielle n’a été communiquée par le Rocher. Le père de famille s’est contenté d’affirmer : « J’espère qu’elle pourra revenir très prochainement ». Selon nos confrères d’Ici Paris, les projets du prince ne seraient pas en accord avec le choix de sa compagne.

Charlène de Monaco veut vivre avec ses enfants loin du Rocher

Selon nos confrères, Charlène de Monaco ne serait pas près de rentrer en Principauté où elle se sentirait mal à l’aise. À la suite d’une mure réflexion, la jolie blonde de 44 ans aurait réalisé qu’un retour au Palais ne ferait qu’aggraver sa santé morale. Son rêve serait de vivre ailleurs avec ses deux enfants. Un rêve « impossible » estime le magazine Voici.

Une source anonyme confie : « La princesse refuse que les jumeaux grandissent à Monaco. Elle souhaite vivre ailleurs avec eux et que ce soit leur père qui se déplace régulièrement pour les rendre visite ». Sachant que Jacques et Gabriella sont les deux futurs héritiers directs du trône, cette éventualité demeure inenvisageable d’un point de vue constitutionnel.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées