Charlène de Monaco prête à se déplacer « clandestinement » pour retourner à Monaco

© AFP / Bonplan vacances
publicité

Alors qu’elle est toujours bloquée en Afrique du Sud, on apprend que Charlène de Monaco serait prête à retourner à Monaco, quitte à se déplacer de manière « clandestin ». Le point à travers cet article !

Voilà maintenant plus de cinq mois que Charlène de Monaco n’a pas mis les pieds au Rocher. Pour rappel, la princesse est retenue en Afrique du Sud où elle se rétablit à la suite de son opération ORL. Voici les dernières nouvelles rapportées par le Prince Albert II à son sujet. 

publicité

« Je suis certain que nous pouvons raccourcir ce délai »

Le retour de Charlène de Monaco au palais est en train de se préciser. Mais un événement inattendu vient mettre de l’ombre au tableau. Après plusieurs mois de rumeurs présageant le divorce avec son mari, tout le monde s’attend à la revoir le plus vite possible au Rocher. Pour rappel, la première dame souffre d’une infection ORL qui lui a valu une troisième opération en Afrique du Sud il y a un mois.

Depuis, la mère de famille est séparée de son mari et de ses enfants. D’ailleurs, elle va rater la rentrée scolaire de Jacques et Gabriella en CP, qui est prévue pour le 7 septembre prochain. Un véritable coup dur pour la jolie blonde de 43 ans.

publicité

À l’occasion d’un entretien mené par nos confrères de People, le souverain de la Principauté a indiqué que sa femme était « prête à rentrer ». Le frère de Caroline souligne cependant que tout dépend des déclarations des médecins sur l’évolution de son état de santé.

Initialement, la princesse a prévu de rentrer d’ici fin octobre. Mais selon son époux, elle pourrait bien être de retour à Monaco plus tôt que prévu. Comme il l’explique dans les colonnes du magazine : « Je suis certain que nous pouvons raccourcir ce délai ».

Charlène de Monaco : prête à voyager clandestinement en Europe

À la suite de promptes retrouvailles avec son mari et ses enfants, Charlène de Monaco a hâte de les retrouver à nouveau au Rocher. À ce propos, le Prince Albert II indique : « Elle est prête. Elle m’a dit qu’elle n’hésitera pas à voyager clandestinement pour retourner en Europe », sur une note d’humour. Vendredi dernier, les médias sud-africains ont pourtant fait une annonce inquiétante.

publicité

Selon la presse locale, l’ancienne nageuse a été victime d’un « malaise », dans la journée du mercredi 1er septembre. Elle a dû être évacuée d’urgence au Netcare Alberlito Hospital, au nord de Durban. Par la suite, le palais a fait part d’un état de santé « stable » de la première dame, dans les colonnes du magazine Netwerk24. Reste à savoir si elle pourra retourner au palais aussi vite que le prince le prétend… Affaire à suivre !

publicité