Charlène de Monaco : « rhinopharyngites », nouvelles révélations inquiétantes sur sa maladie

© Getty Images
publicité

Alors qu’elle est toujours bloquée en Afrique du Sud à cause de sa maladie, Charlène de Monaco doit composer avec une rhinopharyngite. Voici les dernières nouvelles concernant l’état de santé de la princesse…

Une nouvelle piste a été avancée concernant l’état de santé actuel de Charlène de Monaco. Pour rappel, la femme du Prince Albert II est retenue en Afrique du Sud à cause d’une infection ORL. Aux dernières nouvelles, la princesse souffre d’une irritation des muqueuses due à la pratique de la natation, son sport préféré. Le point à travers cet article !

publicité

Une contamination due à l’eau de piscine

Aux dernières nouvelles, la pratique de la natation a eu des impacts négatifs sur la santé de Charlène de Monaco. Selon un site spécialisé : « L’eau de piscine ou l’eau de mer ont contaminé certaines muqueuses de son organisme ». Une contamination qui peut provoquer des otites, des sinusites ou des rhinopharyngites chez les adultes. Il arrive parfois que la maladie développe une forme sévère, comme c’est le cas de la mère de Jacques et Gabriella.

Le Palais ne s’est pas penché sur le sujet pour le moment. Cette infection du conduit auditif expliquerait l’absence prolongée de la Première Dame du Rocher. Elle est due à la stagnation de l’eau dans les oreilles après la baignade. Selon les experts, le mélange entre l’eau et la chaleur est souvent à l’origine de ces douleurs. 

publicité

« C’est sans doute le seul endroit où elle peut être elle-même »

Si cette hypothèse venait à être confirmée, Charlène de Monaco pourrait abandonner sa passion pour la natation. Un véritable coup dur pour cette ancienne nageuse professionnelle. « L’eau est son élément. C’est sans doute le seul endroit où elle peut être elle-même », glissent nos confrères de Bunte dans leur édition de cette semaine. 

publicité

La mère de famille a besoin de se dépayser au quotidien et repousser ses limites pour oublier le stress et la pression. Une chose est sûre : être privée de natation représente un véritable « coup de massue » pour la princesse. Elle qui, comme le prince, sont tous deux des adeptes de sports.

publicité