Charlène de Monaco : ses enfants débarrassés d’une relation nocive, révélations d’un psy

© Bruno Bebert
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant les enfants de Charlène de Monaco et du Prince Albert II. Les jumeaux seraient débarrassés d’une relation nocive. Le point à travers cet article !

Compte tenu de l’absence prolongée de Charlène de Monaco, retenue en Afrique du Sud, en raison de son infection ORL, les jumeaux sont privés de leur mère. Jacques et Gabriella seraient ainsi débarrassés d’une relation nocive. C’est en tout cas ce qu’avance le magazine Ici Paris, dans leur édition de cette semaine.

publicité

Les dangers du co-dodo

À l’occasion d’une récente interview, Charlène de Monaco avait fait part de la pratique du co-dodo. Au cours de sa prise de parole, la femme du Prince Albert II a confié qu’elle dormait avec ses deux jumeaux. À trois, ils partageaient le lit lorsque le souverain du Rocher n’était pas là. En effet, le frère de Caroline est très souvent en déplacement.

Selon l’hebdomadaire Ici Paris, cette pratique aurait eu des conséquences néfastes sur l’indépendance des deux jumeaux. À terme, cela risque de provoquer un genre de « surprotection ». Les deux bouts de chou pourraient développer une surdépendance affective.

publicité

« Le co-dodo permet de souder les liens affectifs entre la mère et l’enfant. Ce qui à terme complique la séparation avec la mère et exclut le père », précise une spécialiste dans les colonnes du magazine. L’éloignement de la jolie blonde de 43 ans aiderait les deux jeunes héritiers à se débarrasser de ce rapport toxique avec leur maman.

publicité

« Elle est prête à rentrer au Rocher »

Le contact est toujours maintenu avec Charlène et ses enfants. Celle qui devrait retourner en principauté d’ici la fin du mois d’octobre a reçu la visite de son mari et des jumeaux il y a quelques semaines. Malheureusement, ces derniers ont dû rentrer pour affronter la nouvelle rentrée scolaire. « Elle est prête à rentrer au Rocher », a confié le père de Jazmin Grace Grimaldi dans les colonnes de People.

publicité