Charlène de Monaco souffre d’une tumeur ? L’extrême vaillance du Prince Albert II

Et si l’absence prolongée de Charlène de Monaco au Rocher était due à une tumeur cancéreuse ? Une théorie avancée par un média italien que le Prince Albert II nie en bloc. Retour sur la ferme mise au point du Souverain monégasque.

Charlène de Monaco victime d’une tumeur cancéreuse ?

Dans les colonnes du magazine italien, il est question d’une tumeur qui empêche la princesse Charlène de Monaco de faire son grand retour au Rocher. Des allégations reprises plus tard par nos confrères italiens d’Oggi qui félicitent au passage le Prince Albert II pour son extrême « vaillance ». Selon l’hebdomadaire, le père de Jacques et Gabriella a toujours été là pour sa femme en dépit des épreuves difficiles qu’elle a traversées.

Heureusement, cette piste a été balayée d’un revers de main par le Souverain du Rocher. Au mois de novembre dernier, il a tenu à mettre les choses au clair lors d’un entretien pour Paris Match. « Que les choses soient claires ! La première dame ne souffre d’aucune forme de maladie incurable. Notre couple ne traverse pas non plus une crise conjugale ».

Toujours selon le frère de Stéphanie, la situation actuelle est due aux impacts des nombreuses opérations chirurgicales que l’ancienne nageuse a subies lors de son séjour en Afrique du Sud. Pour rappel, elle a été opérée à plusieurs reprises de la sphère ORL à cause d’une infection aigüe.

Albert II donne des nouvelles de sa femme

Au cours de sa prise de parole, le Prince Albert II n’a cependant fait aucun commentaire sur l’addiction aux somnifères colportée par le magazine Voici. « Les problèmes ORL dont elle souffre sont venus compliquer la situation », explique-t-il dans les colonnes de l’hebdomadaire. Le long de son séjour en Afrique, la Première dame du Rocher aurait développé une décompensation.

Selon un média spécialisé, il s’agit d’une crise psychotique au cours de laquelle le patient a du mal à rester en contact avec la réalité. Parmi les symptômes les plus courants figure la « bouffée délirante ».

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées