Charlène de Monaco : un mariage « fake », la princesse au cœur d’un gros bad buzz !

© Oh my mag
publicité

Le mariage de Charlene de Monaco et du Prince Albert II ne serait-il que pur mensonge ? Un engagement « fake » qui suscite actuellement la polémique. Retour sur ce bad buzz embarrassant pour la princesse !

Le couple formé par Charlene de Monaco et le Prince Albert II, on en parle beaucoup ces derniers temps dans l’actualité médiatique. Les rumeurs courent aujourd’hui comme quoi leur mariage n’est que pur mensonge. La rédaction de Lacs champagne fait le point sur cette actualité pour vous !

publicité

« Charlene, ton mariage n’est qu’un mensonge »

Souffrant d’une infection ORL, la princesse Charlene de Monaco est actuellement en traitement en Afrique du Sud. En dépit de ses déclarations d’amour envers son mari, l’ancienne nageuse a du mal à convaincre le public quant à la vérité sur son couple. Ces derniers temps, les bruits courent concernant leur mariage.

Alors que le couple princier vient de célébrer leurs noces d’étain, les rumeurs supposent un « faux mariage ». Vérité ou détox ? Une chose est sûre : la mère de Jacques et Gabriella est aujourd’hui sur toutes les langues. À ce propos, le magazine allemand Das neue blatt vient de publier un article qui lui est exclusivement dédié. En gros titre on peut lire : « Charlène, ton mariage n’est qu’un mensonge ».

publicité

« Sa femme le ridiculise »

L’hebdomadaire enchaîne en précisant : « Une séparation serait amère. Mais c’est sans doute la dernière option du Prince Albert. Sa femme le ridiculise », peut-on lire dans les colonnes du média. Des propos qui remettent en question les récentes déclarations de la princesse lors de son entretien pour Chanel 24.

publicité

Pour rappel, Charlene de Monaco a confié à quel point être loin de son époux et de ses enfants est éprouvant pour elle. Comme le souligne la mère de famille : « Le plus dur, c’est lorsqu’on m’a annoncé que je devais rester pour les 10 ans de mon anniversaire de mariage. Albert est mon rocher et ma force. Sans son soutien, je ne serais pas parvenu à traverser cette épreuve douloureuse ».

publicité