Charlotte Casiraghi : ce gros complexe derrière cette manie à changer de look !

Charlotte Casiraghi : ce gros complexe derrière cette manie à changer de look !
© Femmeactuelle
publicité

Si l’ancienne compagne de Gad Elmaleh change systématiquement sa coupe de cheveux, c’est précisément pour une raison. Charlotte Casiraghi vit depuis son enfance avec ce gros complexe hérité de la princesse Grace, sa grand-mère. Le point sur la question avec la rédaction de Lacs-champagne.

Ce gros complexe de Charlotte Casiraghi a été évoqué pour la toute première fois dans un article du célèbre magazine people « Neue Post ». L’hebdomadaire s’est beaucoup inspiré des révélations faites par Sophie Adriansen, l’auteure du célèbre ouvrage intitulé Une Américaine à Monaco, la biographie de la mère d’Albert II de Monaco, Grace Kelly.

publicité

Ce complexe de Grace Kelly

Considéré comme l’une des rares femmes les plus influentes au monde, ce complexe, pas toujours compris par son entourage, a failli gâcher son existence. Sa fille aînée, Caroline de Monaco ainsi que sa charmante petite-fille, Charlotte Casiraghi, selon les écrits de Sophie Adriansen, ont hérité non seulement de sa beauté mais aussi de ce complexe.

En écrivant deux livres majeurs sur la vie de Grace Kelly (D’Hollywood à Monaco, le roman d’une légende, Paris), elle a apporté plus de détails qui ne manquent pas de nous surprendre. Voici quelques citations faisant référence à ce gros complexe dont on parle tout au long de ces deux ouvrages très significatifs et très riches en enseignement si vous voulez en savoir plus sur la vie personnelle et professionnelle de la défunte Première dame du Rocher.

publicité

Grace a du mal à « assumer sa mâchoire plutôt que de tenter de la dissimuler« 

« Grace, complexée par sa mâchoire qu’elle avait carrée, pouvait-on lire dans sa biographie, tout comme le reste de sa famille, précisait l’auteure. Elle recherchait en effet la coupe de cheveux qui atténuerait ce qu’elle considérait comme un défaut », poursuivait l’écrivaine âgée aujourd’hui de 39 ans.

publicité

Pour tenter de dissimuler cette partie de son corps qu’elle considérait tout au long de sa vie comme une vraie particularité sur le plan physique, la défunte belle-mère de Charlène de Monaco privilégie les coupes « avec la raie sur le côté, qui ne la convainquait guère ».
Son entourage ne manque pas de lui « suggérer d’assumer sa mâchoire plutôt que de tenter de la dissimuler ». Mais sans réel succès.

publicité