Charlotte Casiraghi et Caroline de Monaco : le secret scandaleux d’un proche révélé

© Bestimage
publicité

De nouvelles révélations viennent de tomber concernant Charlotte Casiraghi et Caroline de Monaco. Retour sur ce secret affreusement scandaleux d’un proche révélé au grand jour !

Avant que Karl Lagerfeld meurt des suites d’un cancer de la prostate, il était très complice avec Charlotte Casiraghi, la fille de Caroline de Monaco. Cette dernière aurait appris un secret scandaleux à son sujet. On vous dit tout ! 

publicité

Karl Lagerfeld : un proche du clan princier de Monaco

Dans son édition de cette semaine, le magazine Paris Match met la lumière sur cette nature troublante de Karl Lagerfeld. L’hebdomadaire a recueilli les aveux de Marie Ottavi, biographe du regretté styliste allemand. Cette dernière partage un secret « scandaleux ». L’ancien directeur artistique de la Maison Chanel fréquentait plusieurs membres de la famille princière monégasque.

Il était pratiquement là lorsque Charlotte Casiraghi est née en 1986. Il avait également reçu l’ex-compagne de Gad Elmaleh dans sa villa de Biarritz. Sur place, il lui avait fait découvrir des ouvrages de philosophie très rares. Le fameux secret en question concerne sa date de naissance. Si le principal intéressé a toujours pris soin de le dissimuler, c’est pour une raison bien précise…

publicité

« Il en avait terriblement honte »

Dans les colonnes du magazine, on peut lire : « On a toujours fait croire qu’il est né en 1938 et non en 1933, sa vraie date de naissance, par coquetterie. Erreur ». Nos confrères affirment que l’information a été dénichée par Alfons Kaiser et paraît dans son livre paru l’an dernier.

« Les parents de Lagerfeld étaient des fervents du parti nazi. Un cliché pris en 1938 montre Karl en culotte courte, le regard rivé vers un drapeau marqué d’une croix gammée implantée dans la cour de sa maison. La guerre ne fut pas si lointaine, si vaporeuse », glisse la publication.

publicité

« Je l’ignorais lorsque je l’ai interrogé, je pense qu’il en avait terriblement honte. Karl a préféré cacher ce secret, car il savait comment fonctionne la presse. On lui en aurait rebattu les oreilles », avance la biographe dans son livre. 

publicité