Charlotte Casiraghi triste comme jamais : quelque chose de très « destructeur » l’anéanti !

© Femme actuelle
publicité

Difficile pour Charlotte Casiraghi de cacher sa tristesse et sa mélancolie. La princesse s’est livrée cette semaine au sujet d’une situation particulière qui l’anéantit. On vous dit tout !

À la suite de son mariage avec Dimitri Rassam, père de son enfant, Charlotte Casiraghi aurait projeté de plonger dans l’œuvre de Marguerite Duras. Lorsqu’elle était plus jeune, l’héritière monégasque n’a pas pu le faire. Et pour cause…

publicité

Charlotte Casiraghi raconte sa profonde tristesse

À l’occasion de son entrevue auprès de nos confrères de Madame Figaro, Charlotte Casiraghi s’est livrée au sujet de ce sombre épisode. L’héritière monégasque est revenue sur la présentation des « Rendez-vous littéraires rue Cambon » lancée depuis le début de sa coopération avec la marque Chanel.

« Je suis passée à côté. Il y avait quelque chose de trop ravageur. Cette proximité avec la folie, les relations tendues avec ma mère, une tristesse profonde », souligne la mère de famille. Pour rappel, la mère de Raphaël a été repérée avec ses proches cet été à Saint-Tropez avec des clichés partagés par le magazine Hola !

publicité

« D’accord, je veux bien relire le livre »

Charlotte Casiraghi enchaîne en soulignant : « À l’adolescence, ce n’était pas le moment pour moi de lire Duras. En 2019, j’ai parcouru l’intégralité de son œuvre. Et aujourd’hui, la douceur qui en émane m’affecte particulièrement. Que ce soit dans sa voix ou les textes intimes qui évoquent son habitation, sa famille », raconte l’ex-compagne de Gad Elmaleh.

publicité

La jolie brune de 35 ans a été choquée lorsqu’elle a relu L’amant. Un message en particulier contenu dans le livre l’a complètement dévasté, celui où l’auteur parle de son « visage défiguré, détruit ». Comme le souligne la principale concernée : « D’accord, je veux bien relire le livre ». Quoi qu’il en soit, Charlotte Casiraghi est une véritable passionnée des livres. C’est d’ailleurs cette passion qui l’a rapprochée du défunt directeur de Chanel, Karl Lagerfeld.

publicité