Cheveux colorés : 4 erreurs à ne pas commettre après 40 ans !

Lorsqu’on a des cheveux colorés, il est important de bien en prendre soin surtout lorsqu’on a plus de 40 ans. A ce propos, voici 4 erreurs qu’il convient de ne pas commettre !

Si la coloration est mal choisie, elle ne fera que vieillir notre apparence surtout lorsqu’on a 40 ans et plus. C’est pourquoi nous vous invitons aujourd’hui à découvrir les erreurs à ne surtout pas commettre avec vos cheveux colorés passée la quarantaine.

Opter pour une coloration uniforme

Si vous avez 40 ans et plus, il est vivement déconseillé de se colorer les cheveux avec une teinte uniforme. En effet, vous risquez de perdre le look naturel et cette apparence ne fera que vous vieillir. A la place, il convient d’apporter de la nuance pour un style plus flatteur (reflets, mèches, franges…).  A ce propos, vous pouvez craquer pour des reflets dorés ou cuivrés pour ressortir le côté naturel.

Miser sur la décoloration en blond platine

Passé le cap de la quarantaine, il est important de bien choisir les nuances de blond pour pouvoir valoriser le visage. A ce propos, le blond platine est à éviter au risque de se retrouver avec un effet artificiel décourageant. Les spécialistes préconisent de se tourner vers des nuances d’un à deux tons plus claires que l’original. De cette manière, la coloration ne contrastera pas trop avec la couleur naturelle des sourcils et des racines qui vont repousser.

Se colorer les cheveux en foncé

Les nuances foncées à l’instar du brun et du noir sont à éviter lorsqu’on souhaite se colorer les cheveux après 40 ans. Cela aura pour effet de raffermir les traits et accentuer les signes de vieillesse (rides, ridules…). Il est préférable de miser sur du brun chocolat pour apporter une touche de douceur et de jeunesse.

Négliger les cheveux blancs

Si vous vous retrouvez avec des cheveux gris au bout de 40 ans, il va falloir choisir une coloration en adéquation avec le nombre de cheveux blancs présent dans votre chevelure. Notons que les colorations ne sont pas toujours efficaces lorsqu’il s’agit de camoufler les cheveux blancs. Tout dépend du taux de couverture en cheveux blancs que vous optiez pour une coloration classique ou une coloration végétale. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel pour éviter les mauvaises surprises.

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées