Covid-19 : Olivier Véran craint une nouvelle vague de contamination cet été ! Il appelle à la vigilance

©️ Paris Match / Les échos
publicité

Olivier Véran a récemment annoncé ses craintes quant à une nouvelle vague de contamination au Coronavirus cet été. Le ministre de la santé appelle à la vigilance pour les vacances !

À l’occasion de son passage dans les Hauts-de-Seine, Olivier Véran a tenu à lancer un avertissement sur une possible flambée épidémique dès cet été. Le ministre de la santé craint la propagation du variant Delta. Pour rappel, ce variant de la Covid-19 représente déjà 1/3 des nouveaux cas confirmés dans l’Hexagone.

publicité

Le variant Delta menace les vacances d’été

Les vacances d’été risquent d’être une nouvelle fois d’être compromises cette année à cause du Coronavirus. En effet, l’arrivée du variant Delta menace actuellement la France. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le ministre de la santé. En déplacement à Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine (92), Olivier Véran a annoncé ses craintes d’une nouvelle vague de l’épidémie dans les prochains jours.

Comme le souligne le ministre au micro de BFMTV : « Je ne suis pas certain que nous ayons le temps de patienter jusqu’en septembre ou octobre. Je pense qu’il y a une menace de nouvelle contamination dès cet été. C’est ce qui s’est passé en Angleterre avec plus de 20 000 cas diagnostiqués en 24 heures. Même scénario au Portugal ». Et le médecin neurologue de préciser : « C’est un variant qui est très contagieux ».

publicité

« Nous pouvons et nous devons faire plus… »

Au cours de cette allocution, Olivier Véran a également rappelé que la couverture de vaccination était encore très faible. Il sensibilise ainsi les Français à se faire vacciner au plus vite. « Nous pouvons et nous devons faire plus, car le variant Delta représente un réel danger. Il pourrait venir perturber nos vacances d’été, a-t-il souligné.

Notons que le variant Delta représente près d’un tiers des cas de Covid-19 recensés dans l’hexagone. Il a augmenté en valeur absolue d’environ 75 % en l’espace de 14 jours. Une autre menace suscite également l’inquiétude. Le taux d’incidence a cessé de diminuer avec “près de 1800 cas de diagnostics positifs par jour”, selon les précisions de Gabriel Attal.

publicité

Et le porte-parole du gouvernement d’annoncer que des centres de vaccination seront mis en place sur les lieux de villégiature des Français. Une initiative prise dans le but de lutter davantage contre cette épidémie mondiale.

publicité