DALS : Révélations choc d’un ancien candidat sur l’émission de TF1… Ça craint !

© Ici
publicité

« Une fausse famille… » : Un ancien candidat emblématique de Danse avec les Stars vient de faire des révélations choc au sujet de l’émission à succès de TF1. Le point à travers cet article !

Laurent Ournac a décidé de se confier, à cœur ouvert au sujet de son expérience lors de sa participation à Danse avec les stars. Il avait animé l’émission, mais il a également contribué en tant que participant à l’époque sur TF1.

publicité

Des changements en vue pour la nouvelle saison

Le compte à rebours est lancé pour la 11e édition de Danse avec les stars sur la première chaîne. Jusque-là, les téléspectateurs ont dû patienter à cause de la crise sanitaire. Mais alors que les versions diffusées en Angleterre et en Amérique ont repris, le format français du programme a dû être interrompu en 2020.

Comme l’a annoncé Camille Combal lors d’une récente entrevue pour Télé Star : « On est dans les starting-blocks ». L’animateur sera seul aux commandes de la prochaine saison cette année. En effet, sa collègue, Karine Ferri assurera la deuxième partie de la soirée. La jolie brune s’est d’ailleurs confiée sur le sujet dans les colonnes de Parisien.

publicité

« Désormais, je serais seule aux commandes du programme en seconde partie de soirée. On sera dans, l’échange comme j’ai pu le faire sur NRJ et RFM. Je suis très heureuse d’avoir obtenu la confiance de la direction. C’est à la fois une chance et une pression » a confié l’ex-compagne de Gregory Lemarchal.

« C’était assez violent… »

Si Karine Feri estime que DALS est l’un des meilleurs programmes télévisés, l’un de ses prédécesseurs n’est pas du même avis. En effet, Laurent Ournac a fait des confidences fracassantes au micro de Sud Radio. Après une participation en 2013, l’acteur a présenté la 6e et 7e édition avec Sandrine Quétier.

À l’époque, le héros principal de Camping Paradis a eu droit à plusieurs critiques. Comme le souligne le comédien : « Ça attaquait mon physique, la façon dont je parlais, la façon dont j’étais vêtu (…) C’était assez violent… cette fausse famille », a-t-il fait remarquer.

publicité

Le principal intéressé enchaîne en expliquant : « Peut-être que j’étais l’homme à abattre (…). Du coup, je volais la place de quelqu’un aux yeux des autres ». Heureusement, il a pu compter sur l’appui de l’ancienne co-présentatrice de 50 Minutes Inside. « Elle m’a tendu la main, car elle a vu que j’en bavais », a-t-elle conclu.

publicité