Décès des Bogdanoff : héritage compliqué, les frères avaient beaucoup d’enfants…

Grichka Bogdanoff est décédé des suites du Coronavirus le 28 décembre dernier à l’Hôpital George Pompidou. Une semaine plus tard, son frère Igor succombe dans les mêmes circonstances. Aujourd’hui, le partage de l’héritage des jumeaux s’avère compliqué. Et pour cause…

Un partage compliqué…

Dans le programme télévisé « Héritages » retransmis sur NRJ 12, il était question de l’héritage des frères Bogdanoff. Les jumeaux figuraient parmi les célébrités les plus connues du paysage audiovisuel français. Il y a quelques mois, ils ont succombé des suites du Coronavirus. Grichka, celui qui était parti en premier, n’avait pas d’enfants. En conséquence, son héritage revient aux autres membres de la famille.

C’est en tout cas ce que rapporte Maître Barbara Thomas-David. Comme le souligne la notaire : « Comme Grichka s’est éteint en premier sans enfant, l’intégralité de ses biens, s’il n’a pas rédigé de testament, revient à parts égales à ses cinq frères et sœurs ». L’héritage sera donc distribué entre les 5 membres de la même fraternité. À savoir : Laurence, Géraldine, Véronique, François, et Igor, qui a rendu l’âme quelques jours plus tard.

Qui sont les différents héritiers des Bogdanoff ?

Par ailleurs, le patrimoine devra également être distribué avec les enfants d’Igor Bogdanoff. Ce dernier est père de trois enfants issus de mariages différents. Maître Barbara enchaîne en expliquant : « Dans la constitution française, on parle de réserve héréditaire. Il s’agit d’une quote-part de la succession attribuée à des héritiers à l’instar des enfants. Autrement dit, cette quote-part ne peut pas leur être dessaisie ».

Igor est le père de six enfants. Dimitri, Sasha, Anna-Claria et Wenceslas sont âgés de 20 à 30 ans. Ensuite, il y a Alexandre (7 ans), et Constantin (10 ans). « Pour les deux cadets qui sont encore mineurs, c’est leur mère qui va les représenter jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 18 ans », souligne l’avocat Nicolas Rebbot. Notons que les frères jumeaux étaient également à la tête d’un compte bancaire commun.

Celui-ci est automatiquement l’apanage des partenaires, précise le professionnel. À cela s’ajoutent des biens communs incluant un château acheté au nom des deux frères. Il faut dire que l’habitude d’Igor de tout partager avec son frère ne facilite pas les choses. En tout, ils seront dix à devoir se disputer l’héritage…

D’autres publications dans 

Tensions entre Jacques Legros et Jean-Pierre Pernaut : les confidences sans filtre de Lou Pernaut 

Allocation chômage : quels sont les changements prévus avec la revalorisation de ce mois d’avril ? 

Réforme des retraites : à qui le départ anticipé sans pénalités profitera-t-il en 2023 ?

Selon une récente étude, une gourde renfermerait plus de microbes qu’une cuvette de toilette !

Fin du ticket de caisse : à quels changements s’attendre pour le mois d’avril ? 

« Une personne défavorisée » : Nabilla se livre en pleurs sur ses dernières semaines compliquées